NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Brian

 

 

TÉMOIGNAGE :
 

Il y a 6 ans, je faisais un pique-nique avec un groupe d'amis. On s'amusait bien, en faisant la pêche, jouant au base-ball et au frisbee. Bon, bref, la chaleur m'a atteint, alors j'ai commencé à me diriger vers la table pour m'asseoir un peu...

 

D'un  coup, le tout autour de moi a disparu! Je me suis trouvé dans un champ, large et ouvert. Je sentais une brise légère, et une chaleur agréable du soleil. Je voyais à un étendu de milliers de kilomètres dans tous les sens. Je percevais, et je sentais, chaque détail de chaque brin d'herbe dans le champs, et sous toutes les perspectives, aussi! L'herbe du champs avait un teint bleuâtre. Vert, mais frisant un ton bleu. Presque un vert turquoise. Puis, j'ai vu quelque chose qui courait vers moi. C'était un petit chiot blond, ou bien d'un jaune doré. Je l'ai ramassé, il avait l'air tellement content de me voir! Je me suis dit: «Il a l'air bien familier... d'où est-ce que je te connais?» je lui demande. «Je te connais bien de quelque part!» Il a continué tout simplement à me lécher les mains, et il a fait des essais pour me lécher la figure. Sa queue remuait à une vitesse inimaginable. Au lointain, je voyais ce qui me paraissait comme une muraille de gens qui approchaient. Je ne les ai jamais pu voir avec la même clarté que le petit chiot, mais j'avais le sentiment de connaître quelques-uns de leur nombre. Mais la plupart ne m'étaient pas connus. J'étais calme. Puis, soudain, le tout était parti.

La prochaine chose dont je me souviens, c'est que je me dis: «Je me meurs». Puis, j'ai ouvert les yeux et je me suis redressé. Il y avait deux infirmières dans la salle, et elles m'ont regardé, choquées, toutes deux avant de quitter la salle en courant! Je me suis levé du tapis sur lequel j'étais placé, et j'ai regardé par la porte à l'extérieur. Toujours sans savoir ce qui s'était passé... j'ai essayé de m'enrouler dans un drap que j'avais trouvé sur l'étagère, et j'ai quitté la salle. Alors j'ai rencontré deux docteurs dans le hall qui m'on obligé de rentrer dans la salle. En me faisant asseoir, ils ont commencé à me brancher des tuyaux, tout en disant «Calmez-vous! Ne bougez pas! Doucement!» Et ils ont enlevé l'étiquette attaché à mon gros orteil.

 

Au bout d'une vingtaine de minutes, ils m'ont raconté ce qui s'était passé. Ils ont dit qu'on m'avait amené à l'hôpital à 13h23 dans l'ambulance, suite à une crise cardiaque. On m'a emmené à toute vitesse aux urgences! Là, à 13h27, j'ai perdu tout signe de vie. Après avoir essayé de me ranimer pendant plus de 15 minutes sans succès, ils ont utilisé les palettes de défibrillation, 3 fois de suite, mais après cela, ils ont prononcé ma morte, à 13h41m23.

 

6 heures plus tard, je voulais rentrer chez moi. On me disait que mes «signes vitaux» étaient en ordre, voire parfaits! Mais, par précaution, ils voulaient que je reste là encore quelques jours. J'ai répondu que non. A l'encontre de leurs conseils, j'ai pris un taxi  pour aller chez moi. J'ai appelé mon copain, lui et sa femme en sont restés assommés! Ils n'en revenaient pas! On leur avait dit que j'étais mort! Ils se sont mis dans tous leurs états! Je leur ai dit de se calmer, que j'allais très bien à l'heure actuelle. Bon, ils n'ont pas tardé à venir chez moi. Je faisais des sandwichs grillés au fromage quand ils sont arrivés. Nous nous sommes assis tous les trois et ils ont pleuré.

 

Ce qui est bizarre, c'est que 2 jours plus tard, j'étais assis devant la télé, je venais de l'éteindre, et alors une voiture s'arrête dans mon chemin d'accès, un type descend et il arrive devant la porte. Tout ce qu'il m'a dit, c'est «Vous aimez les animaux, n'est-ce pas?» J'ai haussé les épaules. «Ben... oui?» et il va chercher une grosse boîte dans la voiture, sur le banc arrière, Il me l'amène à la porche, et voilà, il y a à l'intérieur de la boîte un chiot, pas plus grand qu'un pain de seigle. C'était le même chiot que je me rappelle avoir vu à l'hôpital, dans mon rêve. Il a été si content de me voir, il a fait tous ses efforts pour sauter de la boîte dès qu'il m'a vu!  Je l'ai ramassé dans mes bras et il se met à me lécher la figure, follement! Il était très exubérant! Cependant, le type était un peu démuni, il m'a dit: «Tiens, il a bien l'air de vous aimer. Il n'a jamais fait ça avec personne! D'habitude il mord, il grogne!... Je ne vous l'aurais pas amenè, seulement une dame qui s'appelle Norine m'a dit que vous aimez les animaux, et que vous le prendriez.» Je lui ai dit «Je ne connais pas de Norine,» mais j'ai ajouté «Oui, je le prends tout de même, ce petit chiot.»

 

Il s'appelle Blue, mon chien, c'est un corniaud, mélange de chien berger et colley. C'est mon copain, et je crois du fond de mon coeur que le Bon Dieu me l'a donné.

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots? Non

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie? Oui

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?
Quand je me suis trouvé dans le champ.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours?

Plus de conscience et de lucidité que d'habitude. Je voyais dans un rayon de milliers de kilomètres, clair comme le jour. C'était loin... mais à la fois c'était comme si j'étais présent pour le contempler de près. De même que la pelouse, je voyais chaque brin d'herbe sous toutes les perspectives, bien que je sois debout avec un point de vue de haut en bas. Le chien, je le connaissais de quelque part... sans savoir d'où, exactement. J'ai dû m'en souvenir, antérieurement à ma naissance. Quant aux gens, j'en connaissais quelques-uns, ne pouvant pas déchiffrer qui étaient les autres. Ceux que je croyais connaître, je n'ai pas pu identifier plus précisément, à cause de la courte durée de l'expérience.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?

Oui, je voyais et je percevais tout, sous toutes les perspectives.

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?

Non, je ne me souviens de rien  avoir entendu...

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et votre corps? Non

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?

Au début, j'ai pensé «Que s'est-il passé?» Mais mes alentours m'ont détourné l'attention de moi-même, pour fixer ce qui m'entourait. Je me sentais chez moi, ou bien comme si je n'avais jamais quitté cet endroit. Je me sentais calme.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé? Non

Avez-vous vu une lumière? Non

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?

Oui, il y avait des centaines de personnes qui marchaient vers moi, de loin. J'en connaissais quelques-uns, d'autres je ne connaissais pas, me semblait-il.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?

Oui, mon chien, Blue. C'était le même chien que j'avais vu dans le champ, que je tenais maintenant dans les mains. Le même! Le même pelage blond, ou bien jaune doré. Les mêmes yeux. Le même esprit, et il semblait me connaître, de même que moi je le connaissais... mais d'un temps antérieur, d'il y avait plusieurs ans. Mais, ce n'est qu'après l'expérience que je l'ai tenu. Je trouve cela stupéfiant, encore maintenant. Je voudrais bien pouvoir comprendre tout cela!

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ?

Oui, le champ d'herbe était d'une beauté absolue. Bleu turquoise, c'est ma couleur favorite, maintenant!

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?

Incertain. J'avais l'impression d'y être déjà passé. Comme si je connaissais le lieu, déjà. Mais je ne me rappelle pas où, ni quand.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Non

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation? Non

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ?

Oui, quand j'ai vu Blue dans la boîte.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?

Oui. Le seul «don» que j'aie eu, c'est Blue. Il faut bien marquer que je n'ai pas bien compris la question 35.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?

Oui, mais très peu. La plupart me prennent pour fou. Ils savent que j'étais décédé, mais ils ont du mal à croire l'expérience que j'ai eue.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ?

Oui, j'écoutais Art Bell (animateur d'une émission de radio, Coast to Coast AM, qui traitait du paranormal). J'ai lu un peu au sujet des EMI. Cela ne me disait pas grand-chose. Je suis chrétien, et quand je mourrai, je serai en la présence du Seigneur. Se peut-il que je ne sois pas vraiment mort? Quoi qu'il en soit, je sais que lors de cette «expérience» j'en voulais à Dieu, j'avais l'impression qu'il ne m'aidait jamais. Tous les autres avaient des copines ou des épouses, et toutes les amies que je connaissais avaient des copains ou des époux. Mais moi, j'étais toujours tout seul. J'avais besoin de quelqu'un dans ma vie, d'un événement spécial. J'étais seul, et Dieu devait le savoir!

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle a eu lieu?

Que l'expérience n'était probablement pas réelle, ce serait plutôt une suite du processus de mourir???

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ?

Mon chien, Blue, et la couleur de l'herbe.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience?

L'expérience était certainement réelle, c'était déjà clair après 3 jours, quand j'ai vu Blue dans la boîte! C'est alors que je savais que c'était «réel», pour sûr!

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?

Oui, les gens ne savent plus quoi penser ni dire à mon égard. Mais ce dont ils sont certains, c'est que j'ai tort, ou bien je suis dingue.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Non

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ?

Oui. Blue est un chien d'un certain âge, maintenant. Mais depuis le temps que je l'ai... Bon, je vais l'expliquer. Il y a 3 ans, un jeune type, il avait peut-être 24 à 27 ans, s'est présenté à ma porte. Blue s'est mis à grogner, ce qui est peu habituel chez lui, normalement il ne fait qu'aboyer. Je connais chacun de ses aboiements, grognements, grondements - avec leur signification, aussi. Mais ce grognement, je ne l'avais jamais entendu avant. Bref, le type a demandé si j'avais «besoin de tondre la pelouse»? Il avait l'air très nerveux et mal à l'aise. Alors je lui dis que non. Et je ferme la porte. Blue était assis tout droit dans la chaise en train de regarder la porte. Entretemps je suis retourné au hall pour reprendre ma corvée de peindre la porte du placard à linge. Peu après, j'ai entendu un claquement de porte! Je me suis levé en me demandant «Qui ça, cette fois-ci?» J'ai regardé dehors, pour voir qu'on m'avait volé, dans la porche, mes deux jardinières en ciment, ainsi que mon arbre Bonsai, de 18 ans, que je gardais sur la table. C'est alors que je me suis rendu compte que c'était ce jeune homme qui m'avait fait le coup. Blue l'avait su d'avance.

Puis, il y a 2 ans, en été, il y avait des gosses qui jouaient dehors dans le Grand Fossé (Big Ditch). Bon, ils ont trouvé une tortue, mais ils ne pouvaient pas l'atteindre à cause de la fange. J'ai traversé la rue, en me disant, « Je veux bien vous la ramasser!» C'est à ce moment même que Blue s'est mis à aboyer comme un fou! Il ne voulait absolument pas s'arrêter! J'ai dit aux gosses, «Attendez là, je reviens de suite.» Je suis rentré dans la maison et j'ai dit à Blue «Tais-toi donc!» et tout de suite j'ai entendu freiner un véhicule, puis un grand fracas juste là-dehors! Voilà qu'une voiture, hors de contrôle, avait viré vers le fossé, s'écrasant précisément à l'endroit où se trouvait la tortue, endroit où je me trouvais moi-même, peu s'en faut! Un môme a eu un bras de cassé, l'autre a eu quelques égratignures. Le conducteur s'en est sorti intacte. Blue l'avait prévu.  

Puis février dernier, Blue s'est mis à gratter le mur et les boiseries dans la cuisine. Il ne l'avait jamais fait avant - et moi je ne pouvais pas l'arrêter de le faire. Il a fini par arracher complètement le papier du mur, et une partie du lambris. Le lendemain, je me réveille en sentant une odeur de fumée. Je me lève, et la maison sentait mauvais - c'était si fort. Je ne pouvais pas déterminer d'où ça venait, j'ai cherché dehors, mais ce n'était pas là, et en rentrant j'ai regardé partout, puis j'ai vu la fumée qui sortait du mur où avait gratté Blue la veille. Les pompiers sont arrivés et ils ont tout arraché le mur, une faute éltrique avait causé un début d'incendie à l;intérieur. Blue l'avait su.

C'est tout. Je SAIS que Blue m'a été envoyé par le Bon Dieu.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ?

Oui, je crois bien - je ne peux pas penser à autre-chose.

Merci de proposer toute suggestion permettant d’améliorer ce questionnaire. Y a-t-il d’autres questions que nous pourrions poser afin de vous aider à exprimer votre expérience ?

Non, tout est clair et correcte, que je sache.