NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Bonnie J



Description de l'expérience:

L'événement du 17 mai 1977 était la réalisation d'une promesse faite par un ange ou la Vierge Marie quand j'étais petite dans la ferme de mes parents au Nebraska. Mon récit est le suivant: je me suis réveillée au milieu de la nuit pour voir une vision d'une dame au pied de mon lit. Elle était vêtue de bleu avec des étoiles autour d'elle; une lumière brillante émanait derrière elle, en-dessous et au-dessus d'elle. Elle m'a dit, "Bonnie, avant d'avoir atteint l'âge de vingt-quatre ans, tu auras le choix entre vivre ou mourir". Je me souviens de cette vision comme si elle était survenue la nuit dernière, alors que cela s'est produit il y a au moins cinquante ans. Je m'en suis souvenue un peu pendant que j'étais enfant, mais au fur et à mesure que je me rapprochais de mes vingt ans, chaque année, quelques mois avant mon anniversaire, je me demandais si je parviendrais vraiment à vivre jusqu'à cet anniversaire.

Le 17 mai 1977, j'étais à trois mois et demi de mon vingt-quatrième anniversaire. Je jouissais d'une santé magnifique et j'ai pensé: "Je vais parvenir à mon anniversaire sans incident". Ensuite, l'accident du bateau est survenu - un hasard. C'était un jour clair de mai; seuls deux bateaux se trouvaient sur le vaste lac ce jour-là, celui sur lequel je me trouvais, et l'autre occupé par un médecin et une infirmière (ce que nous avons découvert par la suite quand ils ont atteint le rivage pour établir un premier bilan de mon état). Pas de vent, le lac était calme; la surface de l'eau était aussi lisse qu'un miroir.

Au début, je ne savais pas pourquoi le conducteur du bateau ne me voyait pas. Je criais et agitais les bras - puis j'ai juste "su" que le bateau allait me percuter, alors j'ai manœuvré mon corps dans une position horizontale, dans la mesure du possible, pour empêcher l'avant du bateau de me frapper la tête. La dernière chose dont je me souviens avant l'EMI, c'était que je récitais une prière, le Notre-Père (je n'étais pas vraiment religieuse à cette époque), puis j'ai ressenti l'impact du bateau contre mon côté, mon souffle s'en trouvant coupé, pendant que j'avalais de l'eau.

La prochaine chose que j'ai ressenti était un sentiment surréel de flotter haut, haut dans le ciel. J'avais tous mes sens, mais je sentais que je n'avais plus de corps. Tout autour de moi baignait dans une lumière brillante et lumineuse et je ressentais tant d'amour comme je n'en avais jamais ressenti: le calme, la paix, le contentement serein, aucune douleur, ni inquiétude, un énorme sentiment d'ÊTRE - que moi J'ETAIS. J'ai entendu (senti) l'amour, la joie, la paix, le contentement. J'ai flotté sans voir personne (aucuns parents décédés). Mais, si cela a un sens, je SENTAIS la présence de Dieu.

Ensuite, j'ai senti (entendu - j'hésite à décrire l'événement avec nos termes humains, car je n'ai jamais rien ENTENDU, mais je sais qu'on m'a posé une question. La question était: "Êtes-vous prête, Bonnie?" J'ai hesité à répondre et on m'a montré mon tombeau. L'herbe autour de ma parcelle funéraire était d'un vert vif, vif, le ciel était bleu, il y avait une brise douce - j'ai même entendu un oiseau chanter. Les gens quittaient le cercueil pour se diriger vers leurs voitures. Les trois autres personnes encore autour de mon cercueil étaient mon mari, ma fille alors âgée de trois ans et mon fils alors âgé de dix-sept mois. À CE MOMENT-LA, JE SAVAIS que je ne pouvais pas quitter mes enfants - j'ai offert ma réponse, 'NON', par téléphatie.

L'instant suivant, je me suis vue propulsée à travers l'eau en direction de la surface du lac, je me souviens avoir regardé la partie de l'eau au-dessus de moi. Je me souviens avoir vu le ciel lorsque l'eau s'est ouverte devant moi. Je me souviens avoir été propulsée avec une telle force que j'ai réussi à monter et descendre (comme une bouée) lorsque j'ai atteint la surface.

J'ai vu mon mari plonger du bateau dans le lac, en train de me chercher (oui, j'avais été submergée). J'ai essayé de crier, j'ai essayé d'agiter mon bras pour attirer son attention et celle du conducteur du bateau (ma soeur). Je ne pouvais pas - je me souviens avoir pensé - "Je vais devoir me sauver". J'ai nagé jusqu'au bateau (je ne me rappelle pas à quelle distance le bateau se trouvait de moi). Le médecin et l'infirmière (dans le deuxième bateau) avaient vu l'accident - ils avaient demandé par radio (ou téléphoné - je ne sais pas lequel) pour qu'on envoie une ambulance, puis se sont dirigés vers la rive - ils nous ont retrouvés sur le rivage.

Ma veste de sauvetage - du genre qu'on boucle autour de la taille et de la poitrine et dotée d'une ceinture - était déchiréee et gorgée d'eau. Je me souviens avoir flotté à nouveau et les nombreuses fois où l'infirmière (ou le médecin) m'ont secouée, me giflant le visage en me demandant de rester éveillée. Je me souviens avoir entendu ces mots. Je ne pense pas avoir ouvert les yeux.

On m'a emmenée à l'hôpital après m'avoir mis un bandage de pression sur le torse parce que je gémissais constamment que mon côté droit faisait mal. Aux urgences, on a pansé la lacération de ma cuisse et les médecins ont estimé que mon coude droit n'était pas en bouillie - les médecins avaient l'intention de me renvoyer chez moi. Je ne voulais pas rentrer à la maison à cause de la douleur que je ressentais dans mon côté droit - ils m'ont envoyée à la radiographie - la où, lorsque le bandage de pression a été retiré, je suis morte. J'avais subi des lacérations à mon foie, à mon rein droit, j'avais une hernie de plus de 12 cm à ma masse musculaire droite, MAIS, et c'est ce qui, de toutes les choses, m'a sauvé: ma peau n'était pas déchirée - elle était intacte. Le saignement interne était si grave que les médecins ont choisi de ne pas m'opérer - ils ont estimé qu'ils ne pourraient pas contrôler le saignement s'ils m'opéraient, si bien que des mois après, l'œdème s’étant dissipé, j'ai subi une opération chirurgicale pour réparer ma musculature.

L'histoire ne s'arrête pas là-bas - j'ai eu le présentiment que mon temps sur Terre s'achèverait une fois que mes enfants seraient bien ancrés dans leurs vies respectives - mes enfants ont la trentaine, l'un est marié, un autre va se marier (pour la troisième et - je sais - la dernière fois) en juin. L'un a trouvé la carrière de sa vie, l'autre vient de la trouver - une idée qui s'ébauche, mais qui, je le sais, le comblera et le rendra heureux. Je ne peux pas écarter le sentiment que je ne serai pas ici-bas encore longtemps - peut-être cinquante-sept, 2.33 ans - ça peut paraître stupide, je le sais, mais ma vision le semblait aussi quand j'étais une petite fille.

Renseignements généraux:

Genre:     Femme

La date à laquelle l’EMI est survenue:     17 mai 1977

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie?    Oui   Accident. J'étais en train de faire du ski nautique. Le bateau qui m'a percutée m'a frappée après que je sois tombée des skis nautiques. Le bateau faisait environ 56 km/hr. J'ai subi l'impact du bateau sur mon côté droit - l'abdomen. Le gilet de sauvetage a été déchiré et, au moment où j'ai été réanimé, il était complètement imbibé d'eau. La première lacération était près de ma veine jugulaire (col droit) - la dernière lacération était sur ma cuisse droite (coupure de l'hélice). Dommage interne massif – foie et rein droit lacérés, paroi musculaire du côté droit complètement coupée. La seule raison pour laquelle je suis encore pari les vivants est que ma peau ne s'est pas ouverte - il n'y avait qu'une légère crête rouge sur ma peau causée par l'impact du bateau. Les médecins ont dit que si ma peau s'était ouverte, j'aurais perdu mes organes internes dans le lac.

Éléments de l'EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Merveilleuse 

L'expérience incluait:    une expérience hors du corps

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Oui   J'ai clairement quitté mon corps et j'existais en dehors

Quel était votre degré de conscience et de vivacité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal?    Plus conscient(e) et lucide que d’habitude   Voir ci-dessus.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et vivacité?   A partir du moment où j’ai ressenti de la paix, joie, amour, contentement et que je flottais – quand je savais que je n’avais plus de corps, mais que je restais pleinement MOI-MEME.  

Est-ce que vos pensées allaient rapidement?     Incroyablement vite

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification. Je ne pense pas que le temps existe dans cette dimension. Je n’avais aucun sens du temps – j’ai simplement réalisé que je n’avais plus de corps – le seul trait dont j’étais dotée était ma capacite à penser.       

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude?    Incroyablement plus vifs

Est-ce que votre vision était différente de ce qu’elle est en temps normal?     Oui   Je voyais avec mon âme, et non pas avec mes yeux. La clarté était incroyable - comme si on voyait des couleurs, des objets pour la première fois. Mon mari, les enfants autour de ma tombe étaient solides, très réels, je pouvais entendre leurs pleurs, voir leurs larmes et ressentir leur peine. Je ressentais l'accablement de mon mari à propos des enfants et JE SAVAIS qu'il ne pouvait pas les élever comme ils devaient être élevés - LA SEULE RAISON POUR LAQUELLE j'ai répondu à la question qu'on m'a demandée avec un «Non».

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Oui   Ce n’était pas comme dans notre vie de tous les jours. Je SENTAIS les mots, plutôt que je les entendais. 

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?    Oui, et les faits ont été vérifiés    

Êtes-vous passée à travers un tunnel?    J’étais simplement là – aucun tunnel, ni clôture. J’étais simplement AVEC DIEU.  

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Oui   Aucun parent décédé ou autres personnes “mortes”, juste mon mari et mes enfants près de ma tombe.

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti entouré par une lumière brillante?     Non

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Oui  Tout était une lumière – le ciel blanc était la seule chose que je voyais jusqu’à ce qu’on me montre ma tombe.  

L'expérience incluait:   un paysage ou une ville surnaturels

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Un endroit clairement mystique ou un domaine surnaturel

L'expérience incluait:    une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     Paix, joie, amour, harmonie, béatitude de savoir que j’étais avec Dieu. 

Avez-vous eu une sensation de paix ou de réconfort?      Paix ou bien-être incroyable

Avez-vous eu un sentiment de joie?     Une joie incroyable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni avec l'Univers?     Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

L'expérience incluait:    de la connaissance ou un but particuliers

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers    

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues?     Mon passé est apparu en un clin d'oeil,  hors de mon contrôle   

L'expérience incluait:    une connaissance de l’avenir

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?     Des scènes de l’avenir du monde  

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Non

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyée contre ma volonté  

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Indécis(e)    Née et élevée dans le catholicisme, mais non-pratiquante aujourd’hui. Cependant, j’ai une foi profonde du fait de mon EMI. 

Est-ce que vos pratiques religieuses ont changé depuis cette expérience?    Oui  Je sais que la religion se pratique tous les jours au lieu d'une fois par semaine dans un bâtiment. Je sais que la bonté réside dans l'esprit, le cœur et l'âme d'une personne au lieu de la Bible. Je sais si nous suivions les enseignements simples de Jésus, le MONDE serait un meilleur endroit, mais je sais aussi que Dieu nous donne le CHOIX d'être la personne ou les personnes que nous décidons être.

Quelle est votre religion maintenant?   Moderée. Profonde relation personnelle avec Dieu – pas de religion particulière. 

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Oui    Je sais que la religion est pratiquée tous les jours au lieu d'une fois par semaine dans un bâtiment. Je sais que la bonté réside dans l'esprit, le cœur et l'âme d'une personne au lieu de la Bible. Je sais si nous suivions les enseignements simples de Jésus, le MONDE serait un meilleur endroit, mais je sais aussi que Dieu nous donne le CHOIX d'être la personne ou les personnes que nous décidons être.

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être mystique ou une présence, ou d'entendre une voix non identifiable?     J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement mystique  ou d'origine non terrestre

Avez-vous rencontré des êtres durant votre expérience?   Je les ai vus vraiment

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information à propos de vos objectifs de vie?    Non   

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Oui     Je suis totalement consciente de la Bonté, totalement dévouée à aider, totalement contre quand quelqu'un blesse un autre individu et je m’implique activement pour mettre fin à cette douleur. Je parle de Dieu aux autres (sans être fanatique) mais je suis toujours reconnaissante pour tout ce qu'il m'a donné et la vie qu'il m'a accordée. Je sais que je le reverrai.

Après l'EMI: 

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Non    

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Oui   Je sens le changement, les problèmes, la maladie, les résultats, etc. en ce qui concerne les personnes que je connais et moi-même. Je sais quand un objet va se briser. Je ne sais pas quand, comment, ou pourquoi, je le sais simplement. Ma famille, quand ils ne plaisantent pas, disent que j'ai raison dans quatre vingt dix neuf pour cent des cas en ce qui concerne ce que je leur dis; mes amis me qualifient d’ange. Je semble être placée dans des endroits où les gens sont dans le besoin - ils me disent que je les "répare" - leur montre une voie différente dans laquelle s'engager, une autre façon de penser, de croire en eux-mêmes, les moyens de prendre une décision.  En ce qui concerne «savoir quelque chose», je savais que je ne terminerais pas un détachement de travail à l'étranger - que «quelque chose» me ramènerait à la maison bien avant que mes vingt-quatre mois à l'étranger ne soient terminés, et cela s'est produit dans les délais précis que j'ai décrit. Je sais quand une voiture va tomber en panne avant que cela arrive. Je sais ce dont une personne a besoin - et je les aide à trouver la paix, le bonheur. Je semble aider les autres - en même temps, je ressens une grande irrégularité dans ma propre vie, comme si je parviens près du but pour lequel je suis ici.

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      L’accident tout entier du fait de la promesse qu’on m’avait faite lorsque j’étais enfant, qu’on allait me demander de décider si je voulais vivre ou mourir avant mon 24ème anniversaire.  

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Oui     Dès que j'étais assez bien. Au cours des années, je l'ai partagée avec des personnes «dans le besoin» et qui avaient «besoin de savoir» que Dieu est avec nous et les aime et les aide à travers leurs difficultés, leurs chagrins, leurs souffrances, leurs défis. Etonnement, émerveillement, éblouissement. Oui, en raison de ce que je partage et de mon appui continu dans leurs épreuves. Lorsque ces épreuves s'achèvent, ils me disent qu'ils n'auraient pas pu supporter ces difficultés sans moi. Ils me qualifie d’ange. Ce qui est drôle, c'est que je n'ai aucun sens de ce que j'offre pour apporter un tel réconfort, une telle clarté ou un tel espoir, ou quoi que ce soit que j'offre à ces personnes.

Aviez-vous quelque connaissance à propos des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience?  Non 

Qu'avez-vous pensé du réalisme de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue?     L'expérience était définitivement réelle

Que pensez-vous du degré de réalisme de l'expérience maintenant?     L'expérience était définitivement réelle

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Indécis(e)   Il y a huit semaines, j’ai eu une chirurgie de la colonne lombaire pour continuer à soigner des problèmes provoqués par l’accident de bateau il y a plus de 30 ans. Durant la chirurgie, j’ai éprouvé des difficultés, ma pression arterielle est tombée très bas, j’ai eu besoin d’une transfusion sanguine – et j’ai eu ma premiere expérience de mort imminente. Je flottais au dessus de mon corps – ma vision sous tous les angles était partiellement obscurcie à l’exception d’une lumière blanche qui m’illuminait. Je me suis vue m’asseoir deux fois, suppliant et hurlant pour qu’on me donne des médicaments contre la douleur, j’ai vu des mains me repoussant sur la civière et une voix dire: “Vous ne pouvez pas prendre de médicaments contre la douleur parce que votre pression artérielle est très basse”. Pendant que je flottais, je ne sentais plus aucune douleur, je n’avais pas le sentiment d’être rattachée à mon corps et en fait, j’étais indifférente face à ce qui se passait.

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter à propos de votre expérience?     J’ai le sentiment que j’ai “acheté” mon temps sur terre – un temps nécessaire pour m’assurer que mes enfants soient en sécurité, stabilisés, indépendants, heureux et capables de vivre sans moi, et puis que mon passage sur terre s’achèvera. A propos, j’ai fini par élever des enfants extrêmement indépendants, très compétents, capables, bons, sensibles et généreux. Je sens que dès que leur bonheur sera assuré, qu’un incident dont j’ignore les détails va se produire qui les privera de moi – quelque chose d’inconnu et de très soudain – tout comme l’accident de bateau. 

Y a-t-il d'autres questions que nous pourrions poser pour vous aider à communiquer votre expérience?     Aucune, c’est un questionnaire excellent.