NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Bones -
Presque au paradis avec ma Harley
 

TÉMOIGNAGE :

Avez vous jamais entendu une histoire qui paraît être vraiment en dehors de ce monde ?

Eh bien ! c'est exactement où j'étais quand cette expérience a eu lieu (en dehors de ce monde). Je suis allé quelque part que j'appelle maintenant le monde spirituel.

C'était en janvier 1998, je chevauchais ma Harley et un camion m'est passé dessus. Transporté par air à l'hopital de San Diego. Les rapports médicaux disent que j'ai dû être réanimé trois fois pendant le trajet... J'ai souffert de 56 fractures, d'un collapsus pulmonaire et d'une blessure interne à la tête. Ma mâchoire était décrochée et endommagée, j'avais perdu des dents et ma langue était lacérée. Tout cela ayant provoqué une noyade dans mon propre sang.

Je suis resté dans le coma pendant la majeure partie des trois mois suivants. J'explique le coma ainsi car c'est comme cela que c'était. Je ne me suis pas reveillé un seul jour comme si j'avais été endormi. Après quelques semaines , j'ai commencé d'aller et venir. Ceci a duré pendant un certain temps. Car les médecins me maintenaient aussi dans un coma par des médicaments. Ce que vous allez lire est exactement ce qui m'est arrivé suivant ce que je me rapelle . Et je me le rappelle très bien. Rien ne sera rajouté pour en faire une meilleure histoire, ou pour faire coïncider mon expérience avec celle des autres...Je n'ai pas vu de lumières brillantes, de tunnel ou de belle musiques, pas de nuage, de scintillement ou d'or. Mais de nouveau, je n'étais peut être pas orienté dans cette direction !

L'hôpital est situé dans les environs de la ville de San Diego. Bien que ce soit un très grand hôpital, il est caché au fond d'un quartier résidentiel. Vous ne passez devant que si c'est là que vous allez. L'hôpital est en quelque sorte la fin dernière de ce quartier. L'endroit est celui de la communauté gay de San Diego. Ayant déménagé du Connecticut pour aller à San Diego à l'âge de 28 ans, je suis sûr que je n'étais jamais allé à cet hôpital, ni passé devant avant cette expérience. De plus, j'étais inconscient quand je suis arrivé par un vol de secours d'urgence.

Par ailleurs, la piste d'atterrissage de l'héliport est sur le toit et ensuite vous entrez dans la zone des urgences, par le toit. Tout ça, ce sont des facteurs très importants dans mon histoire. Ma chambre N°734 était sur le devant de l'hôpital au 7ème étage. La fenêtre donnait sur l'entrée principale, sorte de cour en béton de devant qui est couverte par un genre de toit pour protéger des intempéries. Le toit bouchait la vue sur l'entrée depuis ma fenêtre. En plus du fait que mon corps était incapable de se déplacer jusqu'à la fenêtre.

Chaque fois que je semblais me réveiller, j'apprenais que j'avais encore une nouvelle blessure. Ensuite, je retournais à mon endroit favori. "la cour de devant", je me sentais là comme si j'avais eu un ami qui était un patient blessé à l'intérieur. Et j'attendais pour savoir s'il allait s'en sortir ou pas. Bien que je savais que cet ami, c'était moi. Il y avait un autre type qui traînait là avec moi. Mais on restait chacun de notre côté. A ce moment là, je me figurais que nous étions dans le même bateau (pour ainsi dire) et je ne faisait vraiment pas très attention à lui. J'étais là dehors pendant ce qui m'a semblé au moins 3 jours environ. La nuit, j'allais traîner dans un couloir extérieur sur la pelouse juste à droite de l'entrée de devant.

Je ne sais pas où l'autre gars allait la nuit, mais il était toujours dans la cour le jour. Souvent, j'allais à la fenêtre regarder mon corps brisé étendu sur le lit. C'était comme si je regardais un film. Je ne voyais pas mon corps aller à la fenêtre, seulement la vue zoomait là haut et se concentrait vers l'intérieur. En retournant dans la cour, j'ai revu ma vie. Réfléchissant aux autres appels intimes que j'avais eus au long des années. Et des amis qui sont morts à un âge beaucoup plus jeune. J'avais alors 40 ans et mon père est mort à 32 ans. J'avais 8 ans quand il est mort. Je me rappelle avoir pensé que j'avais eu une vie beaucoup plus longue qu'eux. Je me souviens aussi avoir pensé que je n'avais pas 6 enfants et une femme comptant sur moi.

A ce moment là je venais de divorcer et j'avais une fille de 7 ans. Mon ex-femme gagnait très bien sa vie et elles n'avaient vraiment pas besoin de moi financièrement. J'étais en train de décider si je voulais vivre ou mourir . Parce que pour quelque raison inconnue je semblais avoir le choix. Le 3ème jour environ, l'autre gars dans la cour est venu me voir face à face. Il me regarda dans les yeux et dit :"Eh bien George, que vas-tu faire ?". C'est là que j'ai réalisé que ce gars était Dieu ou quelqu'un de son Service. peut être mon père bien qu'il ne ressemblait pas aux quelques photos que j'avais vues. Je m'en allais presque quand la pensée de laisser ma fille que j'adore et qui aime beaucoup son papa. Je ne voulais simplement pas qu'elle grandisse sans son papa. pas si j'avais mon mot à dire. Et apparemment, je l'avais.

Je savais aussi par ce gars que je me remettrais. Il n'a rien dit du tout à part : eh bien George, que vas-tu faire ? mais je savais d'une certaine façon que j'irais mieux. Je savais aussi que cela allait prendre beaucoup beaucoup de temps. Nous nous sommes parlé par télépathie mentale ou quelque chose comme ça. Alors je lui ai dit que je voulais rester. Je lui ai aussi dit que je buvais trop et que je ne voulais pas revenir à cette manière de vivre. Il ne m'a jamais répondu là-dessus. C'est la dernière fois que j'ai vu ce gars. Même si j'ai l'impression que je le reverrai un jour. J'ai été renvoyé dans mon corps avec une grande force. La raison pour laquelle je dis cela. Mon corps était sur la table d'opération et subissait encore une autre intervention chirurgicale.

Quand je me suis réveillé complètement, j'ai dit quelque chose, puis j'ai entendu le médecin dire : il ne peut rien sentir. J' alors commencé à leur dire qu'ils étaient en train de travailler sur ma jambe droite, près de mon tibia, très profondément... La pièce est devenue silencieuse. Ensuite je me rappelle juste l'anesthésiste et moi, je le priais de me remettre en sommeil et après ce qui m'a paru un temps assez long, il l'a fait. Maintenant sans penser à ça pendant un temps ou juste en le classant comme un rêve pendant un coma, mon ami Richard me rend visite une nuit et je commençais à me réveiller souvent désormais, Richard me dit qu'il allait sortir pour fumer. J'étais moi-même fumeur avant l'accident, alors j'ai dit, emmène moi avec toi, je n'ai pas fumé de cigarettes depuis des lustres. Je voulais juste en fait sortir de ce lit, et je savais que si quelqu'un allait m'y aider, c'était Richard. Lui et Spivey venaient me voir souvent et si je fumais je sortirais souvent. Alors Richard est allé chercher une chaise roulante, m'a soulevé, m'a mis dedans et en route par l'ascenseur et par la porte principale de devant, tout droit pendant 10 mètres puis nous nous sommes arrêtés et avons mis le frein de ma chaise. Certes ma mâchoire était cassée et mes dents attachées par du fil de fer mais j'essayais de faire comme si la cigarette me faisait plaisir de façon à obtenir de revenir. Lorsque nous avons terminé de fumer et que c'était le moment de rentrer à l'intérieur, Richard me retourna de façon que je sois face à la porte de devant et à la cour. En voyant l'endroit où je traînais et où l'autre gars se tenait et même le couloir extérieur où j'allais la nuit, je me suis dit "putain ! c'était réel". C'est seulement là que j'ai réalisé que cela n'était pas un rêve. Et j'ai raconté à Richard toute l'histoire. Peu après Richard m'a dit : Maintenant nous allons devoir t'appeller "tas d'os". Et Spivey dit : Tu n'avais pas à t'inquiéter, seulement les bons meurent jeunes. Et je savais que j'allais guérir. Et je savais que cela allait prendre très très longtemps.

Pour finir, je vous dirai que j'ai passé 2 ans 1/2 sans boire du tout. Et maintenant je bois seulement comme un gentleman. Ce que je veux dire par là c'est que sur les 6 cannettes de bière dans mon frigo que j'ai acheté il y a un mois, il y en reste encore une ou deux. ma fille Drysten réussit bien et habite avec son papa la moitié du temps. J'ai eu 43 interventions chirurgicales pendant les 37 mois derniers. La plus récente, c'était il y a 6 semaines. J'ai toujours toutes les parties de mon corps sauf quelques dents qui ont été remplacées. Et je sais que cela n'est qu'une partie de ce très très longtemps. Krysten a maintenant 10 ans et je me réjouis de la donner en mariage un jour. Et comme dit la chanson, j'aurais pu éviter la douleur, mais il aurait fallu aussi rater "la dance".

"Tas d'os"