NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Bolette L

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

11 février 1996.

J’ai subi une pré-éclampsie postpartum suite à la naissance de mon plus jeune fils la veille.

L’accouchement de mon fils, qui s’est passé normalement, a duré 1 heure 15 minutes. Les médecins ne m’ont pas fait de césarienne malgré l’imminence des contractions, le risque d’hémorragie étant élevé à cause d’un manque de plaquettes. La pré-éclampsie a persisté après la naissance. L’enfant, un garçon (mon 10ème enfant) était par bonheur en bonne santé après l’accouchement (il est aujourd’hui de plus en plus vigoureux et va bientôt avoir 17 ans). Je saignais du nez, de la bouche et des yeux car je souffrais d’un déficit de globules blancs, ces derniers étant affectés par la pré-éclampsie. Le personnel et un médecin sont venus me faire des prélèvements sanguins horaires. On m’a injecté des plaquettes en intraveineuse dans le bras, ainsi que d’autres traitements dont je ne me souviens pas. Je savais être très malade. Le médecin venait et on me faisait un prélèvement sanguin chaque heure, jour et nuit. Heureusement j’étais avec mon fils, j’étais tellement contente. Je le nourrissais au sein. Dans la soirée du 11 février, je me suis assise dans le lit avec des coussins pour soutenir le dos, je venais de nourrir mon fils et je l’avais réinstallé dans son berceau. Je me suis sentie très faible et malade, je me sentais également confuse, étourdie. J’ai compris que j’allais mourir si je m’allongeais. Je m’en suis rendu compte très calmement, sans dramatisation, j’en ai juste pris acte. Me sentant complètement épuisée, je me suis efforcée de rester assise, mais je n’ai pas pu tenir et je me suis allongée dans le lit. Je suis alors morte en silence et calmement. J’ai senti et j’ai vu que je glissais hors de mon corps par l’arrière de la tête. Immédiatement après je me suis retrouvée en train de flotter dans les airs, sous le plafond de ma chambre d’hôpital, tandis que mon corps était toujours dans le lit et mon fils endormi à côté dans son berceau.

J’étais morte, flottant lentement et calmement hors de mon corps, comme si c’était la chose la plus naturelle du monde. Après avoir flotté sous le plafond, j’ai quitté la chambre, abandonnant mon corps, le Service et l’hôpital où je gisais près de mon fils nouveau-né.

Après avoir quitté l’hôpital, j’ai atteint une obscurité agréable, réconfortante et douce. Je m’y sentais tellement bien, dans la douceur et l’amour.

Puis j’ai aperçu une lumière très éloignée qui se rapprochait de plus en plus, tandis que l’obscurité douce, aimante me poussait vers cette lumière. J’étais environné par cette lumière surnaturelle, aimante, magnifique et rayonnante. Dans cette lumière immense j’ai vu un être magnifiquement lumineux, rayonnant, aimant. J’avais le sentiment de le connaître (il était d’apparence masculine), j’ai compris alors que je le connaissais vraiment, je me sentais totalement à l’aise, heureuse. Sa présence aimante m’enveloppait complètement ; ensemble nous avons testé ma vie ainsi que tout ce dont j’avais fait l’expérience, de manière aimante et sans jugement. Nous avons observé cela, ainsi que tous les sentiments impliqués dans cette vie. Avec lui, tout paraissait bon à voir. Quand nous regardions quelque chose de particulièrement bien, mon grand ami, l’être de lumière, produisait un genre d’explosion de joie lumineuse, me transmettant des messages aimants à propos de ce que j’avais accompli de bien durant la période que nous observions.

Nous communiquions par la pensée.

Beaucoup de sourires et de bonheur sont associés au passage en revue de ma vie, même si cette dernière n’avait rien de facile. Elle avait été rude, avec nombre de larmes, de trahisons, de périodes de solitude, d’agressions etc., mais aussi beaucoup de joie avec mes grands-parents et de bons camarades de jeu pendant mon enfance, ainsi qu’avec mes propres enfants par la suite.

Toutes les situations ont été examinées, tout ce qui était bien a été souligné, montré. Je le visionnais avec lui ; je le supportais sans la moindre émotion négative, ce qui paraît bizarre en y réfléchissant. Au cours de mon EMI, je ne me posais aucune question, rien ne me remettait en cause. Ce n’est qu’en y repensant longtemps après, que je me suis posé des questions au sujet de certaines des expériences vécues alors.

On m’a montré ce qui était particulièrement bien, ceci inclut également des expériences au cours desquelles j’avais agi avec le cœur, sans vraiment réfléchir, ce qui a été vraiment souligné.

De cette manière, j’ai appris ce qui est véritablement bien.

Exister et agir par amour avec son cœur

Etre heureuse et aussi bonne et pure que possible dans mon cœur avec autrui.

Ne pas mentir, mais rester fidèle à moi-même et prendre soin de moi.

Etre honnête avec moi-même et mes propres valeurs.

Pardonner sans accepter les actes négatifs d’autrui, lâcher prise et pardonner.

Rester joyeuse.

Vivre dans le présent autant que possible.

Me nourrir.

Etre avec mon meilleur ami.

Etre une grande amie pour autrui, me rappeler également que nous avons chacun notre propre chemin, en prendre conscience et travailler à l’accepter.

Ne pas ressasser les problèmes, mais lâcher prise sur ces derniers lorsque c’est difficile, faire à nouveau face aux défis et aux soucis lorsque j’ai la force de les surmonter.

Me pardonner et ne pas trop me malmener, m’écouter davantage et ne pas franchir mes propres limites et valeurs.

Etre bonne et respecter TOUT ce qui vit.

J’ai appris que la mort et mourir est si étonnamment magnifique, plein de joie et d’amour.

J’ai senti que j’étais très lucide et consciente tout le temps, j’étais immensément curieuse, observatrice, ma conscience était surnaturelle, bien plus grande que celle dont je dispose dans la vie. Je voyais à 360 degrés autour de moi, je pouvais me concentrer sur ce que je souhaitais, zoomer dessus sans problème, même sans réfléchir. Je pouvais simultanément regarder vers le haut, le bas, l’avant et l’arrière.

Je me sentais plus énergique et fraîche que jamais, bien davantage que lorsque je suis en vie.

J’avais le sentiment de pouvoir tout faire, je n’y ai pas réfléchi, mais je n’avais aucun problème, je n’ai jamais envisagé quoi que ce soit de négatif. J’étais énergique, joyeuse et curieuse. J’étais dans le moment présent, totalement. Je ne ressentais aucune souffrance et n’y pensais pas du tout.

Pendant ce temps, je revivais ma vie, avec toute ses émotions, ses expériences, en compagnie de l’être vibrant et tellement aimant. Je le connaissais si bien tout en ignorant comment, si ce n’est que ce devait être quand j’étais dans l’au-delà, alors que j’étais physiquement morte.

J’étais complète et totalement en sécurité.

Tout était plus distinct et je pouvais zoomer à volonté, les couleurs étaient plus nettes et vibrantes. Mon champ de vision couvrait tout alentour. C’était tellement magnifique, les couleurs étaient d’une beauté surnaturelle. J’étais si heureuse et sereine durant l’intégralité de mon expérience de mort imminente.

Dans la vie j’ai perdu de l’audition, ce n’étais pas le cas dans la mort, j’entendais beaucoup mieux que dans toute ma vie. Je n’avais aucun problème d’ouïe, les sons étaient magnifiques et mélodieux. Les conversations entretenues avec d’autres ne se transmettaient pas avec des sons mais par télépathie. J’étais complètement emplie d’émotions telles que la joie, l’amour profond, le réconfort, la gratitude, la liberté ; le sentiment que « TOUT est tel qu’il se doit » ; Tout est bien…

L’être rayonnant, mon ami aimant, m’a appris que je n’étais qu’en visite dans l’au-delà, que je devais retourner à la vie. Je n’ai pas intégré ce message et n’y ai pas prêté attention, j’étais en effet absorbée par tout ce qui se passait, tout ce que j’apprenais, tout l’amour et la joie que je ressentais.

On m’a dit que j’allais divorcer par la suite, mon ex-mari et moi ne pouvions en effet continuer ensemble. Nous avions tous deux autre chose à faire et je devais considérer cela comme quelque chose d’heureux pour moi. J’allais avoir beaucoup de joie et de liberté en divorçant, mais cela ne devait pas se produire immédiatement. Il allait me falloir pardonner à mon mari de l’époque pour ses actes et son comportement. Je devais poursuivre ma vie avec joie et gratitude, même s’il allait me blesser profondément parce qu’il fallait que je lâche prise sur lui. 

On m’a également dit que j’allais vivre par la suite de nombreuses expériences délicieuses, commencer à écrire et publier des livres sur des sujets que je ne connaissais pas encore. On m’a dit aussi que j’allais dès lors travailler sur quelque chose de totalement différent de ce que j’avais fait jusque-là. J’allais avoir des buts complètement différents pour l’avenir. Je devais prendre soin de moi et de ma santé, être bonne envers mon corps. Si je le faisais, j’allais pouvoir atteindre les objectifs que je m’étais fixés avant de venir dans cette vie. Cela allait me procurer tant de bonheur de les atteindre. J’avais également de grand défis à affronter, je me les étais imposés dans cette vie afin de les surmonter, je devais travailler à ce qu’ils ne me démotivent pas mais qu’ils me mettent en train, avec joie. Je devais me pardonner si je ne progressais pas aussi vite que je le souhaitais. Travailler ces problèmes allait me procurer grande sagesse, compréhension et paix de l’esprit.

Je devais me rappeler de demander de l’aide car j’allais l’obtenir, il était très important pour moi d’apprendre que cela allait prendre du temps. Ceci fut dit en riant.

Dès lors, quand je serais triste, je devais me souvenir et apprendre à me focaliser sur la joie, me rappeler de tout le bien survenu dans ma vie, cela allait guérir mes blessures émotionnelles. J’allais rencontrer nombre de bonnes personnes, de bons amis, de bonnes âmes, je devais donc attendre cela avec enthousiasme.

J’allais également retrouver bien plus tard l’amour entre un homme et une femme, ce qui allait constituer le dessert de la vie pour nous deux, de grands rires compatissants ont alors éclaté. On m’a immédiatement montré l’apparence de celui qui allait être mon grand amour à l’avenir. Ainsi, j’allais le reconnaître le jour lointain où j’allais le rencontrer. On m’a dit tout cela afin de me procurer suffisamment de sérénité pour que, sachant que l’amour viendra un jour, je puisse travailler sur moi-même et sur la vie que je souhaite avoir.

Après avoir vu mon passé et mon avenir, j’ai visité un paysage magnifique et vivant, dans lequel je me suis promenée avec mon ami énergique et rayonnant.  Toutes les couleurs étaient tellement belles et vibrantes, comme si tout était vivant, pétillant.

Là-bas, j’ai atteint un endroit magnifique dans lequel des âmes sont venues à ma rencontre. J’en ai reconnu certaines, celles que j’avais connues dans ma vie actuelle et qui étaient décédées à l’époque. Etaient également présents mes quatre grands-parents que j’ai tant aimés dans ma vie. Très heureux ils souriaient et m’ont prodigué beaucoup d’étreintes et d’amour. Ils m’ont dit qu’ils s’amusaient bien, qu’ils allaient bien, qu’ils travaillaient sur ce qui leur faisait le plus envie. J’ai aussi rencontré plusieurs amis décédés, ils étaient venus m’Accueillir. Tous m’ont dit que je devais repartir, que mon heure n’était pas encore venue.

Tout le monde était en très bonne santé et souriant, ceux qui étaient morts âgés paraissaient au moins 20 ans plus jeunes.

Je me sentais très forte, j’étais alors absolument certaine que tout ce qui nous arrive d’important dans la vie a un sens, y compris tout ce que j’ai vécu lors de mon EMI. Les vies que nous menons ont un sens.

J’ai alors rencontré un groupe d’âmes que je n’avais pas connues dans cette vie. Pourtant quand je les ai vues, j’ai tout simplement su que je les connaissais au plus profond de mon âme. C’était elles que je connaissais le mieux, pour lesquelles j’avais le plus d’attention, c’est avec elles que je me sentais le plus étroitement liée dans notre univers !!! J’étais totalement emplie de joie par cette rencontre, à tel point que j’avais l’impression de crier d’allégresse et de surprise. Dans le même temps je me demandais pourquoi, au cours de 42 années de vie, je ne m’en étais souvenu à aucun moment, de celles-là entre toutes… Les rencontrer était merveilleusement bouleversant, indescriptible.

En y réfléchissant maintenant, je me rends compte que ce que j’ai vu ne représente pas la totalité, ni même une fraction de ce qui se passe dans l’au-delà. Ce que j’ai vu et vécu a été spécialement préparé à mon attention, lorsque je l’ai visité.

J’étais alors tellement absorbée par l’EMI que je n’ai pensé ni à qui j’étais, ni d’où je venais. En l’occurrence je ne m’en préoccupais pas.

Je ne pensais pas non plus au retour. Je voulais simplement rester là-bas où je vivais cette expérience, ce qui occupait totalement mon attention.

Tout à coup, un jeune homme est apparu devant moi, j’ai compris qu’il s’agissait de mon fils nouveau-né. Il me fixait avec intensité, puis une voix (la sienne) a crié, emplissant tout l’endroit : « Maman, tu m’as promis d’être ma mère dans cette vie ! Sinon je ne serais pas ici ! ». J’ai alors été immédiatement propulsée vers mon corps à une vitesse immense, il ne m’a fallu qu’une fraction de seconde pour revenir. Ce fut incroyablement douloureux de réintégrer mon corps…

Lorsque j’ai quitté l’hôpital, le médecin de garde m’a dit que j’étais le patient le plus « parti » et qui soit revenu ensuite. Il m’a dit qu’on n’avait pas pu faire grand-chose dans mon état, sinon m’administrer beaucoup de plaquettes, me mettre en observation et prier…

Cette expérience est-elle difficile à décrire avec des mots ? Oui     Certaines musiques, des couleurs que j’ai vues ou dont j’ai fait l’expérience n’existent pas sur terre, elles étaient surnaturelles. Certaines choses qu’on m’a montrées, qu’on utilise dans l’au-delà, sont difficiles à décrire parce qu’elles n’existent pas ici-bas.

Au moment de votre expérience, y avait-il une situation mettant votre vie en danger ?          Oui     Je suis morte et j’ai flotté calmement hors de mon corps, comme si c’était la chose la plus naturelle du monde. Je suis montée en flottant jusqu’au plafond, puis j’ai abandonné la pièce, mon corps et l’hôpital où reposaient mon fils nouveau-né et moi-même.

A quel moment au cours de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?    Je me sentais très lucide et fraîche tout le temps, j’étais très curieuse et observatrice, ma conscience était surnaturelle, bien plus performante que maintenant dans la vie. Je voyais à 360 degrés autour de moi ; je pouvais me focaliser sans problème et sans y penser sur ce que je voulais regarder de plus près. Je voyais simultanément au-dessus, au-dessous, derrière et devant.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à celui de tous les jours.    Davantage consciente et lucide que d’habitude

Si votre niveau d’état de conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience était différent de votre état de conscience et de lucidité de tous les jours, veuillez préciser :    Je me sentais très lucide et fraîche tout le temps, j’étais très curieuse et observatrice, ma conscience était surnaturelle, bien plus performante que maintenant dans la vie. Je voyais à 360 degrés autour de moi ; je pouvais me focaliser sans problème et sans y penser sur ce que je voulais regarder de plus près. Je voyais simultanément au-dessus, au-dessous, derrière et devant.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de la vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ?  Oui     Je voyais tout plus nettement, je pouvais zoomer sur ce que je souhaitais. Les couleurs étaient bien plus nettes et vibrantes, j’avais un champ de vision à 360 degrés. C’était tellement beau, toutes les couleurs étaient surnaturellement magnifiques. J’étais tellement contente, heureuse et sereine durant l’intégralité de l’EMI.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de l’audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ?            Oui     Je souffre d’une déficience auditive dans la vie, ce n’était pas le cas dans la mort, j’entendais bien mieux qu’au cours de toute ma vie. Je n’avais aucune difficulté à entendre, les sons étaient agréables et mélodieux. Les conversations que j’ai entretenues n’utilisaient pas les sons mais la télépathie.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ?     Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ?            Grand bonheur. Amour très, très profond. Bien-être. Gratitude. Liberté. Sentiment que tout est comme il se doit. Tout est bien.

Etes-vous passé(e) dans un espace clos ou avez-vous traversé un tunnel ?          Oui     Après avoir quitté l’hôpital, j’ai pénétré dans une obscurité très réconfortante et douce. C’était apaisant. J’y ai vu une lumière très lointaine qui se rapprochait de plus en plus, tandis que l’obscurité très douce me poussait vers la lumière. Puis j’ai été immergée dans cette lumière surnaturelle, aimante et rayonnante.

Avez-vous vu une lumière ?           Oui     Après avoir quitté l’hôpital, j’ai pénétré dans une obscurité très réconfortante et douce. C’était apaisant. J’y ai vu une lumière très lointaine qui se rapprochait de plus en plus, tandis que l’obscurité très douce me poussait vers la lumière. Puis j’ai été immergée dans cette lumière surnaturelle, aimante et rayonnante.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ?           Oui     Dans cette lumière aimante, rayonnante et bouleversante, j’ai rencontré un être très aimant, lumineusement beau. C’était comme si je le connaissais (son apparence était masculine), j’ai alors compris que je le connaissais vraiment, je me sentais totalement à l’aise et heureuse. Sa présence aimante m’enveloppait totalement, ensemble nous avons examiné ma vie et tout ce que j’avais vécu de manière aimante et sans jugement.  Nous avons observé cela, ainsi que tous les sentiments impliqués dans cette vie. Avec lui, tout paraissait bon à voir. Quand nous regardions quelque chose de particulièrement bien, mon grand ami, l’être de lumière, produisait un genre d’explosion de joie lumineuse, me transmettant des messages aimants à propos de ce que j’avais accompli de bien durant la période que nous observions.

Nous communiquions par la pensée.

Beaucoup de sourires et de bonheur sont associés au passage en revue de ma vie, même si cette dernière n’avait rien de facile. Elle avait été rude, avec nombre de larmes, de trahisons, de périodes de solitude, d’agressions etc., mais aussi beaucoup de joie avec mes grands-parents et de bons camarades de jeu pendant mon enfance, ainsi qu’avec mes propres enfants par la suite.

Toutes les situations ont été examinées, tout ce qui était bien a été souligné et montré. Je le visionnais avec lui ; je le supportais sans la moindre émotion négative, ce qui paraît bizarre en y réfléchissant. Au cours de mon EMI, je ne me posais pas de question, rien ne me remettait en cause. Ce n’est que longtemps après, en y repensant, que je me suis posé des questions au sujet de certaines des expériences vécues alors.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ?    Oui     Dans cette lumière aimante, rayonnante et bouleversante, j’ai rencontré un être très aimant, lumineusement beau. C’était comme si je le connaissais (son apparence était masculine), j’ai alors compris que je le connaissais vraiment, je me sentais totalement à l’aise et heureuse. Sa présence aimante m’enveloppait totalement, ensemble nous avons examiné ma vie et tout ce que j’avais vécu de manière aimante et sans jugement.  Nous avons observé cela, ainsi que tous les sentiments impliqués dans cette vie. Avec lui, tout paraissait bon à voir. Quand nous regardions quelque chose de particulièrement bien, mon grand ami, l’être de lumière, produisait un genre d’explosion de joie lumineuse, me transmettant des messages aimants à propos de ce que j’avais accompli de bien durant la période que nous observions.

Nous communiquions par la pensée.

Beaucoup de sourires et de bonheur sont associés au passage en revue de ma vie, même si cette dernière n’avait rien de facile. Elle avait été rude, avec nombre de larmes, de trahisons, de périodes de solitude, d’agressions etc., mais aussi beaucoup de joie avec mes grands-parents et de bons camarades de jeu pendant mon enfance, ainsi qu’avec mes propres enfants par la suite.

Toutes les situations ont été examinées, tout ce qui était bien a été souligné et montré. Je le visionnais avec lui ; je le supportais sans la moindre émotion négative, ce qui paraît bizarre en y réfléchissant. Au cours de mon EMI, je ne me posais pas de question, rien ne me remettait en cause. Ce n’est que longtemps après, en y repensant, que je me suis posé des questions au sujet de certaines des expériences vécues alors.

De cette manière, j’ai appris ce qui est véritablement bien. Exister et agir par amour avec son cœur Etre heureuse et aussi bonne et pure que possible dans mon cœur avec autrui. Ne pas mentir, mais rester fidèle à moi-même et prendre soin de moi. Etre honnête avec moi-même et mes propres valeurs. Pardonner sans accepter les actes négatifs d’autrui, lâcher prise et pardonner. Rester joyeuse. Vivre dans le présent autant que possible. Me nourrir. Etre avec mon meilleur ami. Etre une grande amie pour autrui, me rappeler également que nous avons chacun notre propre chemin, l’apprendre et travailler à l’accepter. Ne pas ressasser les problèmes, mais lâcher prise sur ces derniers lorsque c’est difficile, faire à nouveau face aux défis et aux soucis lorsque j’ai la force de les surmonter. Me pardonner et ne pas trop me malmener, m’écouter davantage et ne pas outrepasser mes propres limites et valeurs. Etre bonne et respecter TOUT ce qui vit. J’ai appris que la mort et mourir est si étonnamment magnifique, comme un immense arc-en-ciel éthérique plein de joie et d’amour.

Pendant votre expérience, avez-vous observé ou entendu quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui ait pu être vérifié par la suite ?          Oui     Que j’étais seulement en visite dans l’au-delà, que j’allais devoir revenir. Je n’ai pas vraiment intégré ce message, je ne l’ai pas pris en compte car j’étais totalement absorbée par tout ce qui se passait, tout cet amour, tout ce bonheur là-bas.

On m’a dit que j’allais divorcer par la suite, mon ex-mari et moi ne pouvions en effet continuer ensemble. Nous avions tous deux autre chose à faire et je devais considérer cela comme quelque chose d’heureux pour moi. Divorcer allait me procurer beaucoup de joie et de liberté, mais cela ne devait pas se produire immédiatement. Il allait me falloir pardonner à mon mari de l’époque pour ses actes et son comportement. Je devais poursuivre ma vie avec joie et gratitude, même s’il allait me blesser profondément parce qu’il fallait que je lâche prise sur lui.  On m’a également dit que j’allais ensuite vivre de nombreuses expériences délicieuses, commencer à écrire et publier des livres sur des sujets que je ne connaissais pas encore. On m’a dit aussi que j’allais dès lors travailler avec quelque chose de totalement différent de ce que j’avais fait jusque-là. J’allais avoir des buts complètement différents pour l’avenir. Je devais prendre soin de moi et de ma santé, être bonne envers mon corps. Si je le faisais, j’allais pouvoir atteindre les objectifs que j’étais m’étais fixés avant de venir dans cette vie. Cela allait me procurer tant de bonheur de les atteindre. J’avais également de grand défis à affronter, je me les étais imposés dans cette vie afin de les surmonter, je devais travailler à ce qu’ils ne me démotivent pas mais qu’ils me mettent en train, avec joie. Je devais me pardonner si je ne progressais pas aussi vite que je le souhaitais. Travailler ces problèmes allait me procurer grande sagesse, compréhension et paix de l’esprit. Je devais me rappeler de demander de l’aide, car j’allais l’obtenir, il était très important pour moi d’apprendre que cela allait prendre du temps, ce qui fut dit en riant.

Dès lors, quand j’étais triste, je devais me souvenir et apprendre à me focaliser sur la joie, me rappeler de tout le bien survenu dans ma vie, cela allait guérir mes blessures émotionnelles. J’allais rencontrer nombre de bonnes personnes, de bons amis, de bonnes âmes, je devais donc attendre cela avec enthousiasme.

J’allais également retrouver bien plus tard l’amour entre un homme et une femme, ce qui allait constituer le dessert de la vie pour nous deux, de grands rires compatissants ont alors éclaté. On m’a immédiatement montré l’apparence de celui qui allait être mon grand amour à l’avenir, ainsi j’allais le reconnaître le jour lointain où j’allais le rencontrer. On m’a dit tout cela afin de me procurer suffisamment de sérénité pour que, sachant que l’amour viendra un jour, je puisse travailler sur moi-même et sur la vie que je souhaite avoir.

 J’ai vécu la plupart des évènements qu’on m’a prédits. J’ai parcouru une bonne partie du chemin, y compris concernant ce que je ne comprenais pas lorsqu’on me l’a dit. Je n’ai toutefois pas encore rencontré mon nouvel amour, mais cela viendra. Je le rencontrerai inopinément, je connais son apparence…

Quand je les ai vus, j’ai également reconnu plusieurs endroits ainsi que des maisons où j’ai vécu depuis, ils m’avaient en effet été montrés pendant l’EMI.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ?            Oui    Après avoir vu mon passé et mon avenir, j’ai visité un paysage magnifique et vivant, dans lequel je me suis promenée en compagnie de mon ami énergique et rayonnant.  Toutes les couleurs étaient tellement belles et vibrantes, comme si tout était vivant et pétillant.

Là-bas, j’ai atteint un endroit magnifique où des âmes sont venues à ma rencontre. J’en ai reconnu certaines, celles que j’avais connues dans ma vie actuelle et qui étaient décédées à l’époque. Mes quatre grands-parents que j’ai tant aimés dans ma vie, étaient également présents. Très heureux, ils souriaient et m’ont prodigué beaucoup d’étreintes et d’amour. Ils m’ont dit qu’ils s’amusaient bien, qu’ils allaient bien, qu’ils travaillaient sur ce qui leur faisait le plus envie. J’ai aussi rencontré plusieurs amis décédés, ils étaient venus m’Accueillir. Tous m’ont dit que je devais repartir, que mon heure n’était pas encore venue. Tout le monde était en très bonne santé et souriant, ceux qui étaient morts âgés paraissaient au moins 20 ans plus jeunes.

J’ai alors rencontré un groupe d’âmes que je n’avais pas connues dans cette vie. Pourtant, quand je les ai vues, j’ai tout simplement su que je les connaissais au plus profond de mon âme. C’était elles que je connaissais le mieux et pour lesquelles j’avais le plus d’attention, c’est avec elles que je me sentais le plus étroitement liée dans notre univers !!! J’étais totalement emplie de joie par cette rencontre, à tel point que j’avais l’impression de crier d’allégresse et de surprise. Dans le même temps, je me demandais pourquoi au cours des 42 années de ma vie, je ne m’en étais souvenu à aucun moment, de celles-ci entre toutes… C’était merveilleusement bouleversant, indescriptible de les rencontrer.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ?   Oui     Je ne l’ai pas remarqué en fait, je n’y ai pas réfléchi. Mais le temps a passé plus vite, ou bien j’étais en dehors du temps. En considérant tout ce que j’ai vécu, je ne suis en effet pas restée longtemps morte par rapport à notre temps terrestre.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ?     Oui     Je me sentais très forte, j’étais alors absolument certaine que tout ce qui arrive d’important dans nos vies a un sens, y compris tout ce que j’ai vécu dans l’EMI, nos vies ont un sens.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non       Je n’ai vu ou fait l’expérience d’aucune limite, je n’y ai pas pensé non-plus.

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ?       Oui  Cela correspond totalement à ce qui s’est passé par la suite dans ma vie.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?     Oui    Je me souviens maintenant de nombre de mes vies antérieures, environ une centaine.

Je suis devenue plus sensible, extralucide.

Je sais souvent ce qui va se passer avant qu’un évènement se produise, à la fois dans ma propre vie et à l’échelle du monde.

Je vois sur les autres personnes où elles ont vécu leurs vies antérieures et souvent, ce qu’elles ont vécu.

Je sens les humeurs et les énergies des personnes et je les identifie.

Je peux maintenant aussi déceler les personnes décédées ainsi que les êtres surnaturels.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?         Oui     4 années se sont écoulées avant que j’en parle à quelqu’un.

Lorsque j’ai vécu la mienne en 1996, j’ignorais que les EMI existaient. Je n’en avais jamais entendu parler auparavant.

J’étais tellement heureuse quand j’ai découvert que d’autres personnes avaient vécu quelque chose de similaire. Je l’ai alors raconté, mais peu. Seulement aux amis les plus proches.

Je n’ai pas encore rencontré quelqu’un qui ait vécu une EMI, mais j’ai beaucoup lu sur le sujet.

Je pense que ce serait bien de rencontrer une autre personne ayant également vécu une EMI ; j’attends ce jour avec impatience.

Au cours des 6 derniers mois de 2012, j’ai commencé à parler de la mort à autrui en tant que thérapeute, j’ai en effet des choses tellement puissantes et joyeuses à dire au sujet de la mort, je me suis aussi rendu compte que j’aide les gens par rapport à leur peur de la mort.

Lorsqu’on abandonne sa crainte de la mort, on obtient une vie plus joyeuse, peu importe le nombre d’épreuves auxquelles on est confronté.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ?    Non     

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) :            L’expérience était tout à fait réelle    J’ai tout de suite su que c’était réel, comme je n’en connaissais pas l’existence auparavant, j’ignorais seulement à qui en parler, même si je savais que c’était vrai et que je l’avais vraiment vécu. Dès la réincorporation, j’ai compris que c’était réel, je n’en ai jamais douté depuis. C’est la réalité.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ?    Oui.  Le passage en revue de ma vie, en compagnie de l’être très attentionné et vibrant, est très important. Particulièrement le rassemblement avec ceux que j’avais connus dans cette vie et qui sont décédés, j’ai pu voir qu’ils allaient bien, ce qui m’a procuré beaucoup de joie. Tout ce qu’on m’a dit qui allait se produire pour moi à l’avenir. Ce fut également important quand je suis revenue à la vie, je connaissais en effet toutes les bonnes expériences que j’allais alors vivre, tout l’amour que j’allais donner et recevoir. Il était très important pour moi de connaître certains grands évènements à venir. Avoir abandonné ma crainte de la mort, sentir l’amour et le bonheur surnaturels et merveilleux, m’en rappeler parce que je m’en souvenais comme si j’étais déjà allée là-bas. Savoir cela m’a beaucoup aidé après mon EMI. Cela a totalement changé ma relation à la mort et à ma vie, ainsi qu’avec autrui.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience :            L’expérience était tout à fait réelle     Mon EMI est réelle. J’ai senti, vu et fait l’expérience de tout et je m’en souviens bien. C’est gravé dans ma mémoire. Ce qu’on m’a annoncé pour mon avenir s’est produit, je n’aurais tout simplement pas pu l’imaginer. Je connaissais les êtres et les gens avec lesquels j’ai eu des contacts dans l’EMI, ainsi que ceux dont je ne me souvenais pas par rapport à cette vie, mais que j’ai immédiatement reconnus en tant qu’âmes profondément connues dans ma propre âme. Même au cours de l’EMI, je me suis demandé pourquoi pendant tant d’années (42), je ne m’étais pas rappelé de toutes celles-ci dans cette vie, avant de les rencontrer dans l’au-delà, elles avec qui je suis le plus liée par l’amour dans tout l’univers, que j’aime le plus profondément ! Je connaissais celles que j’ai rencontrées au plus profond de mon âme. Je sais que c’est la réalité, que c’est vrai.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?           Oui     Je priorise différemment la compagnie d’autrui. Le matériel n’a pas d’importance, ce qui importe le plus ce sont les interactions, les expériences avec d’autres personnes. Le plus important c’est l’amour à tous les niveaux, aider les autres et moi-même lorsque c’est possible. Cela me procure une grande joie.

J’ai divorcé de mon ex-mari car il n’a plus les mêmes valeurs que moi maintenant. Je suis devenue un être humain très intéressé par la spiritualité.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?            Oui     Avant l’EMI, j’étais très impliquée dans la gauche danoise, je ne me souciais pas beaucoup des questions religieuses. Je savais que la vie ne cesse pas avec la mort, mais je n’y réfléchissais pas beaucoup. J’étais absorbée par la politique et le travail, étant mère de 9 enfants j’avais suffisamment à faire et je devais aussi fournir une bonne vie à mes enfants.

Je sais maintenant qu’il existe une vie après la mort, qu’il n’existe d’autre enfer que celui créé par nous-mêmes. Je sais que la chose la plus importante c’est l’amour entre les gens et tous les êtres. Je sais que nous sommes ici pour apprendre et penser à autrui. Je sais que je reçois autant d’aide de l’au-delà que je suis prête à en recevoir, de la part des âmes avec lesquelles je suis le plus liée par l’amour.

Je sais que ceux qui sont décédés me visitent parfois, qu’ils suivent ce qui m’arrive dans la vie.

Je sais maintenant que je me suis orientée vers quelque chose de bien, que je vais l’atteindre dans cette vie.

Je sais que chacun de mes enfants m’a choisie comme mère, avec amour.

Je sais maintenant que je suis aimée.

Je sais maintenant que je suis ici dans cette vie pour, entre autres choses, apprendre à m’aimer moi-même.

Je sais maintenant  que tout a un sens, qu’il y a une raison pour laquelle nous sommes ici.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances en ont-ils reproduit une partie ?         Non     

Souhaiteriez-vous ajouter autre chose au sujet de l’expérience ?        Je suis maintenant tellement reconnaissante d’avoir pu vivre cette EMI, celle-ci m’a en effet changée en un être humain bien plus heureux et conscient. J’ai d’autres valeurs, je suis si reconnaissante par rapport au savoir que je possède maintenant. C’est un grand cadeau pour moi de connaître tout cela au sujet de la mort, à propos de toutes les âmes aimantes dans l’au-delà qui veulent le meilleur pour moi, ma famille et tous ceux qui vivent sur terre. Je suis honorée d’avoir fait l’expérience de cet amour surnaturel merveilleux ainsi que du bonheur existant.

Je suis tellement reconnaissante d’avoir reçu le don de me souvenir de nombre de mes vies antérieures. Des expériences terribles, amusantes, bizarres, graves et très aimantes. Je considère maintenant tout depuis une perspective plus large, je sais qu’il y a une signification à tout ce que j’ai vécu, que j’ai eu une grande influence sur ce que j’ai vécu dans mes vies antérieures et la vie présente. C’est un grand cadeau de savoir et de vivre tout cela, d’acquérir une compréhension en plénitude, ce qui fut le cas grâce à mon EMI et aux pouvoirs particuliers reçus après mon expérience, ceux-ci me permettent de me souvenir de vies antérieures et de certaines vies entre ces dernières.  

Je m’accommode maintenant bien mieux de mon enfance et de ma vie, je vois tout dans une perspective plus large. Cela me permet d’avoir conscience de l’existence du grand amour qui éclipse tout, de connaître mes meilleures amies-âmes qui m’attendent dans l’au-delà, de savoir qu’elles m’aident autant qu’elles le peuvent (quand je me rappelle de demander de l’aide, ce que je suis loin de toujours réussir ;-)

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ?         Oui      J’ai fait de mon mieux, peut-être ai-je oublié certains détails, mais globalement le plus important pour autrui s’y trouve. Je me souviens de messages à propos de moi-même, de ma vie et de mon avenir, je ne les ai pas mentionnés ici car ils ne concernent que moi.

Je peux toutefois affirmer que tout ce qu’on m’a prédit concernant ma vie s’est produit, sauf ce qui reste à venir ;-)

Je ne me souvenais pas toujours des prédictions, mais quand elles se réalisaient (mon divorce par exemple) je me rappelais alors qu’on m’en avait parlé dans l’au-delà au cours de l’EMI.

Je continue à travailler sur certaines de mes vieilles habitudes, afin d’être encore davantage dans le présent et la joie. Cela prendra cependant le temps qu’il faudra, même si lors de l’EMI on l’importance de le faire a été soulignée ;-)

Y a-t-il d’autres questions que nous pourrions poser afin de vous aider à exprimer votre expérience ?   Je souhaite y réfléchir, c’est tellement nouveau pour moi de raconter mes expériences à d’autres personnes, je n’ai tout simplement pas pensé à l’aspect technique des questions.