NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Bernie N

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Je me souviens d’avoir été transporté en ambulance de Sandusky dans le Michigan à l’hôpital général du conté de Lapeer. Je ne suis pas certain d’avoir le souvenir de l’arrivée à Lapeer, mais plutôt du départ de Sandusky seulement. Je me suis retrouvé dans un vide noir. Une obscurité totale. Aucune limite, rien à toucher, rien à voir, rien à sentir, rien à goûter. J’étais totalement séparé de toute la création. Je n’avais pas la sensation de flotter, il n’y avait pourtant rien de solide autour, au dessus ou en dessous de moi que j’aurais pu voir ou toucher. Il n’y avait rien là-bas à part moi, tout seul dans le noir.

Je pouvais penser avec netteté, mais il n’y avait vraiment rien avec quoi interagir. Aucune joie, aucun bonheur, aucune peur, aucune tristesse… juste la vacuité, la solitude. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’influencer ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Non

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Niveau ELEVE de conscience, totalement conscient d’avoir quitté la réalité de l’environnement hospitalier, toutefois aucune conscience de la présence des personnes qui ont déclaré avoir été près de mon lit et de mon corps.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? NON ! Les rêves s’estompent. Cette expérience est aussi réelle aujourd’hui (environ sept ans plus tard) qu’elle l’était lorsqu’elle s’est produite. Elle fait encore remonter l’angoisse de repartir là-bas. Je veux ne jamais y retourner !

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Indécis. J’avais l’impression d’être à l’intérieur de mon corps dans ce vide obscur, pourtant mon corps se trouvait à l’hôpital sous des projecteurs puissants.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Indécis. Il n’y avait que ténèbres, aucun tunnel, absolument rien, seulement l’obscurité.

Avez-vous vu une lumière ? Non

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Pendant votre expérience avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements, qui ait pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui. L’endroit dans lequel je me trouvais ne pouvait pas appartenir à cette dimension-ci.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Indécis. Une affirmation de l’ordre de l’existence.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Ma croyance dans la création et dans l’ordre de cette création s’est recomposée de façon multiple. Je sais qu’on m’a donné un aperçu de la vie sans la beauté de DIEU tout autour de nous. S’il existe un purgatoire, alors j’y suis allé.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Je respecte l’humanité maintenant et je me préoccupe visiblement du bien-être de tous ceux que je rencontre. Je ne me mets pas en colère pour des erreurs, je n’entretiens aucun « sentiment dur » envers qui que ce soit, peut importe ce qu’on m’a fait ou dit. Je me tourne vers DIEU pour être orienté, j’aspire activement à la connaissance afin de la partager.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui. Les conséquences de la crise m’ont laissé inapte au travail.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Tous ceux qui ont entendu parler de mon expérience en ont été influencés. Miracle de la science, miracle de DIEU, les médecins me contrôlent chaque mois afin de comprendre pourquoi je suis en vie. Ils disent que ce ne devrait pas être le cas. Les religieux savent que je suis allé dans l’antichambre de l’enfer. Je sais que DIEU m’a donné une seconde chance.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? La peur, non pas de l’obscurité ou de la mort, mais l’angoisse d’être abandonné, que Dieu me retire tout ce qui a été créé.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La seule bonne chose de cette expérience, c’est qu’on m’ait renvoyé à ma chambre d’hôpital et à la vie, quoi qu’elle me réserve. L’expérience est classée dans ma mémoire comme le pire évènement de toute ma vie, aucune partie n’était meilleure en aucune façon, mauvaise d’un bout à l’autre.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Il faut le vivre une fois pour se rendre compte à quel point la vie est importante, combien est fantastique ce cadeau de la vie que l’on nous a accordé.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Oui. En lisant les récits d’autres témoins qui ont vécu des expériences similaires, positives, négatives, voire pires. Cela m’a fait « revisiter » les évènements, ils me font encore plus peur, si c’est possible, que l’expérience elle-même. La peur de retourner là-bas.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui