NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI d'Ashley P

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

C’est arrivé le 16 août 1977 pendant les vacances d’été, j’avais 10 ans. Je me souviens que c’était une chaude matinée estivale, ma mère venait de partir au travail, un de mes amis a proposé que nous nous rejoignions aux préfabriqués du coin (terrain vague). Etant jeune et ardente, j’ai accepté.

Quand je suis arrivée, il y était avec un ami que je ne connaissais pas, ce garçon était un enfant très turbulent et un peu brutal, il nous a fait faire le tour des préfabs pour chercher de quoi construire une cabane dans un arbre. Nous avons coopéré contre notre volonté, probablement par peur. Il a choisi un arbre près de l’entrée latérale d’un pub nommé « The Spotted Dog », la bière était stockée là. Un mur de 2,5 mètres séparait le pub des préfabs dont le terrain était au niveau du haut de ce mur. Il comportait une grille avec des piques. C’est près de cette grille que se trouvait l’arbre qu’il avait choisi pour construire la cabane, l’arbre était entouré d’herbe sèche comme du foin.

C’était un vieux chêne d’environ dix mètres. Nous avons rassemblé des panneaux de palissade en tôle ondulée qui séparaient les préfabs d’une route, nous avons construit jusque tard dans l’après-midi. Cette petite brute m’a demandé de tester la cabane, j’ai donc grimpé dans l’arbre et je suis entrée dans la cabane. Je me souviens d’avoir regardé en bas et d’avoir vu mon ami l’implorer de ne pas mettre le feu à l’herbe, mais il l’a fait quand même. En haut de l’arbre, j’ai commencé à sentir la chaleur et une forte odeur de fumée. Je me rappelle avoir paniqué, avoir reculé, puis m’être tout à coup retrouvée sur le macadam, gisant face contre terre dans la cour de livraison du « Spotted Dog ». En levant les yeux, j’ai cru que j’allais bien. Je ne ressentais pas de douleur, je ne me souvenais aucunement de la chute, j’ai essayé de me relever, j’ai alors eu la sensation étrange d’un grand poids sur l’épaule gauche. J’ai abaissé le regard pour regarder mon bras, il pendait par quelques tendons à ce qui avait été mon épaule, les os étaient tous apparents, il n’y a pas eu d’hémorragie immédiate, car lorsque j’étais sur le sol, je reposais sur le bras, cela a dû empêcher le sang de sortir de la plaie.

La vision était horrifiante, j’étais en état de choc, je me suis retournée et j’ai vu mon ami, sans la petite brute, il regardait en bas en disant avec les larmes aux yeux : « Est-ce que tu vas bien ? Est-ce que tu vas bien ? ». Puis le sang a jailli, de grands jets de sang cramoisi se figeant sur le sol comme du porridge. Les nuages sont devenus multicolores, comme un arc en ciel. J’ai ensuite commencé à perdre la vue, exactement comme quand on tire les rideaux d’un théâtre. C’était l’obscurité totale, avec un petit point de lumière blanche au centre, ce point s’est mis à grossir de plus en plus, jusqu’à ce qu’il devienne une masse extrêmement brillante et aveuglante qui m’a enveloppée.

Je me sentais en apesanteur, comme sans corps, je ne faisais qu’un avec mon environnement. Dans le contentement, sentant la chaleur, l’amour, la paix et la sérénité. Le sentiment de ne pas vouloir repartir était écrasant. Je le décrirais comme ce que ressent un bébé dans le ventre de sa mère, sécurité, amour, et enthousiasme pour ce qui va se passer ensuite.

J’avais l’impression que quelque chose, invisible pour moi, me guidait en disant : « Ce n’est pas encore ton heure ! ». Puis, tout à coup, à l’arrière d’une ambulance dont les sirènes hurlaient, j’ai vu ma mère par mes yeux. Elle m’a informé plus tard que l’ambulance a mis 45 minutes pour arriver jusqu’à moi. Je ne me souviens de rien d’autre, je crois que je n’étais pas censée m’en rappeler. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. Je n’ai pas été autorisée à me souvenir d‘autre chose que la lumière.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. Mort due à une hémorragie.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Niveau élevé, je faisais totalement un avec mon environnement.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Uniquement quand les nuages passaient constamment par les couleurs de l’arc-en-ciel.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. Seulement après avoir perdu la vue, quand j’étais en apesanteur.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non. Simplement, je ressentais tout d’une manière spirituelle (ne faisant qu’un).

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Indécise.

Précisez : La lumière est venue vers moi et m’a enveloppée.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Obscurité avec un point blanc au centre, un peu comme les vieilles télés quand on les éteint.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Indécise. « Ce n’est pas encore ton heure ! » communiqué sans son, uniquement un fort sentiment provenant de je ne sais où.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non. J’ai appris à ne plus redouter la mort, j’ai seulement peur de l’agonie.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui. Une dimension de brillante lumière blanche d’électricité statique, je ne peux le décrire mieux.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Le temps n’existe pas là-bas !

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Indécise. Non, j’ai été renvoyée.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui. Sentiment de ne pas vouloir revenir, mais la décision a été : « Ce n’est pas encore ton heure ! ».

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. Sens de la météo, 2 visions d’OVNI, précognition, beaucoup de « déjà vu ».

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Ne vous jetez pas à l’eau sous prétexte que quelqu’un vous dit de le faire. Tout est possible, un sentiment de lien, tout est écrit, l’avenir peut être vu, uniquement quand on est en harmonie et lorsqu’on est censé voir.

De quelle manière l’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Une vision déprimante de l’avidité de l’homme, la destruction, comment il pense qu’il a le droit de prendre la vie d’un autre, il ignore d’où il vient, il ne sait pas où il va sur cette boule qui voyage à environ 100 000 Km/h dans l’infini total. Moi et tous ceux qui sont ici dans cette dimension, avons le droit d’être là et d’aller où nous voulons, en paix.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Réactions diverses, l’expérience est personnelle, il faudrait être la personne.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? « Oh non ! Pas ici avec cette souffrance. ». Après une année en traction à l’hôpital et cent soixante cinq demi journées d’absence à l’école à cause de la physiothérapie.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? Ne faire qu’un avec l’au-delà, paix, amour etc., etc., etc.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Je pense que c’est tout.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. Les questions étaient globalement précises, permettant des réponses claires sur le détail de mon EMI personnelle.