NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI d’Anke E.



DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

Cela s’est passé en septembre 2009 alors que je venais de courir. J’étais complètement gelée car il faisait très froid dehors.

Lorsque j’ai allumé la cheminée, mon pantalon de jogging ample a pris feu. Légèrement irritée par mon inattention, j’ai tenté d’éteindre le feu avec les mains, mais sans succès. L’apport d’air a paru faire grimper le feu qui se renforçait et accélérait en s’élevant. Très vite, non seulement mon pantalon s’est embrasé, mais ma veste également.

En y repensant, cela me fascine encore car je n’éprouvais alors aucune crainte. C’est tout simplement arrivé et je n’étais en quelque sorte qu’une observatrice silencieuse de ce qui m’arrivait. J’essayais sans discontinuer d’éteindre les flammes avec les mains. Je ne criais pas, je n’appelais pas à l’aide. L’évènement me paraissait surréaliste, comme contrôlé à distance. Je me rappelle toujours nettement du moment où je me suis rendu compte que je n’étais plus en mesure de maîtriser le feu. Celui-ci a dévoré mes vêtements en tissu synthétique, atteint mon visage, enflammant mes cheveux et m’empêchant de respirer. L’effet de sidération a tout changé. J’ai soudain compris que tout était fini. Je me suis dit : « Laisse-tomber ! Maintenant tu vas mourir ! ». Comme je ne pouvais pas respirer et que toutes les opportunités d’appeler à l’aide s’étaient envolées, je ne contrôlais plus ma vie. Je ne pouvais plus rien faire.

Le plus impressionnant alors, c’est que je n’éprouvais ni douleur, ni crainte. Ce moment comportait uniquement la révélation absolue que j’allais mourir, ainsi que la conclusion que ce n’était pas un problème. En y réfléchissant aujourd’hui, cet instant constitue le plus grand cadeau de toute ma vie. J’ai abandonné la lutte, j’ai pris une de mes plus importantes DECISIONS : « Lâcher prise ! Accepter ! ».

Aujourd’hui, huit ans après l’expérience, il m’est extrêmement difficile de trouver des mots adéquats pour exprimer ces émotions et ces enseignements. C’est quelque chose qu’on ne peut, même de façon lointaine, décrire en langage humain. C’est un instant qui englobe simultanément TOUT et RIEN. Il régnait un silence intérieure total, dans l’expectative de ce qui allait alors se produire. En même temps, il s’agissait d’une conscience de l’ABSOLU tout à fait merveilleuse.

Ma vie n’a pas défilé dans une sorte de ralenti, comme le décrivent de nombreux expérienceurs. J’étais plutôt envahie par la découverte intérieure du fait que ma vie passée était tout à fait valable telle qu’elle était. Ce constat était dépourvu de tristesse et d’inquiétude. Il n’y avait rien à « accomplir », absolument aucun « engagement ». Ce ne fut qu’un point, il semble que j’avais totalement « échappé » à la notion de temps. Toutes ces impressions profondes se sont ouvertes à moi dans un laps de temps très court, de l’ordre de celui nécessaire à trois ou quatre respirations. Simultanément, j’ai eu l’impression d’une éternité stupéfiante, englobant tout.

Je pourrais écrire des pages concernant tout ce qui s’est produit durant ce « moment ». Pourtant ce ne fut « qu’un instant » au cours duquel je devais avec certitude m’abandonner TOTALEMENT et surtout CONSCIEMMENT à mon entité élevée. Je n’avais absolument PLUS LE CHOIX. J’ai abandonné tout contrôle humain, lâché prise. Puis ce fut la sérénité, non dépourvue d’une certaine curiosité quant à la suite.

J’ai alors perçu mon corps terrestre du point de vue d’une sorte d’observateur neutre. J’ai regardé le corps qui s’est mis à tituber les bras ballants. Il ne pouvait rester ainsi très longtemps, c’était très clair pour moi. Mon regard neutre sur ce qui arrivait au corps a changé soudainement lorsque mon fils est apparu à la porte (il avait 14 ans à l’époque). En un éclair il s’est rendu compte de la dangerosité de la situation. Il a réagi avec une grande présence d’esprit, se précipitant vers mon corps et le plaquant au sol. Il a réussi à éteindre les flammes avec un tapis qui se trouvait à proximité.

Je paraissais rester en quelque sorte à distance de l’évènement, contemplant de façon neutre ses efforts pour m’aider, comme si j’avais été un témoin non-impliqué. Je l’ai regardé courir vers le téléphone. J’ai observé l’arrivée des urgentistes, ainsi que l’atterrissage de l’hélicoptère sanitaire.

Ma conscience s’était séparée de mon corps et je paraissais me trouver à côté de celui-ci. Je regardais comme un observateur ou un témoin. Mais rien n’entraînait ma conscience ailleurs. Aucun proche décédé ne m’a accueillie, je n’ai perçu aucune lumière intense, ni tunnel obscur, ni aucun autre changement ou quoi que ce soit de ce genre. Au lieu de cela j’ai vu la jolie urgentiste de l’hélicoptère, la façon dont elle s’est occupée de mon corps allongé, immobile sur un genre de brancard à roulettes. L’agitation n’est intervenue que lorsque mon corps a été brancardé à l’intérieur de l’hôpital par les ambulanciers. Les médecins l’ont accompagné en courant jusqu’à la salle d’urgences. Des flacons et des tubes étaient posés sur son ventre, pourtant tout me paraissait correct, j’avais l’impression qu’il dormait profondément et calmement. Toute l’agitation que je voyais me déconcertait.

J’ai entendu les ambulanciers parler aux médecins, j’ai vu ce qu’ils faisaient à mon corps, qu’ils l’emmenaient en salle d’opération. Personne ne semblait me remarquer, ce qui me troublait. PERSONNE sur ce « plan humain » ne percevait ma présence ; ni mon fils, ni l’urgentiste dans l’hélicoptère, encore moins les médecins empressés à l’hôpital. Personne ne répondait à mes questions, personne ne semblait me voir ni m’entendre. Ce fut vraiment la seule chose qui m’a préoccupée pendant tout ce temps.

« Est-ce que je suis morte ? »

Mon corps gisait immobile. Pour la première fois depuis l’admission à l’hôpital, j’avais enfin l’opportunité de l’observer calmement. Il avait entre-temps été transféré dans une chambre calme aux Soins Intensifs. A part les bips de certaines machines, le silence régnait autour de nous. On semblait s’en être bien occupé. Les machines comportaient de nombreux dispositifs de surveillance des fonctions corporelles et de nombreux tuyaux fournissaient au corps tout ce dont il avait besoin. C’était vraiment pour moi une vision étrange, tandis qu’il gisait là et que la poitrine se soulevait, mue par le respirateur. Les mains et la tête étaient couverts de pansements, on ne voyait qu’une petite ouverture par laquelle passaient des tuyaux reliés aux machines. Le corps gisait, tel une enveloppe sans vie, sans contenu. A sa façon il paraissant attendre patiemment.

Moi, en revanche, je me « trouvais » au pied du lit et d’innombrables pensées me venaient : « Mon Dieu, qu’est-ce que ça veut dire ? Je suis ICI ! Je me sens vraiment en vie ! Pourquoi est-ce que je ne ressens pas ce qu’il ressent ? Et surtout, si je suis morte maintenant, pourquoi est-ce que je suis toujours ici ? Pourquoi est-ce que je ne m’en détache pas ? Qu’est-ce que j’attends ? »

Après m’être quasiment habituée à cet étrange état de « déconnexion », j’ai soudain entendu derrière moi une voix chaleureuse et douce. Quelqu’un semblait avoir pénétré dans la chambre. A son apparition, dans cette pièce un peu sombre l’énergie a changé abruptement. J’ai entendu : « Tu n’es pas morte Anke. ». En me retournant, j’ai vu les yeux aimants d’un homme de grande taille à la silhouette lumineuse. Il paraissait emplir toute la salle de sa présence. « N’aie pas peur ma chérie…tu vas avoir les réponses à toutes tes questions ! Pour l’instant, rien d’important ne te retient ici. Je voudrais donc te montrer certaines choses, si tu veux bien. »

C’est ainsi qu’a commencé le voyage le plus aventureux de toute ma vie.

Cette silhouette de lumière m’a menée loin de mon corps. J’ai vu ce qu’est la CONSCIENCE / L’EXISTENCE CONSCIENTE et en quoi elle consiste. On m’a enseigné, formée, j’ai posé 1000 questions et reçu 10 000 réponses. J’ai pris conscience de cohérences dont j’étais loin d’imaginer l’existence auparavant. Mon patient « professeur » m’a emmenée dans des mondes importants pour moi.

J’ai appris que notre corps humain est relié à des niveaux de vibration élevés, ce que signifie intégrer les « parts d’âme », libérer les blocages, comment sont liées les âmes-sœurs. Il m’a dévoilé ce que signifie vraiment étendre la CONSCIENCE, comment notre « moi humain » y est relié, ainsi que d’innombrables autres enseignements. L’opportunité de FAIRE L’EXPERIENCE de tout m’a été donnée.

Ensuite nous avons visité la chambre où mon corps se trouvait dans le coma. Mon professeur m’a enseigné ce que signifiait accepter le corps physique pour ce qu’il EST : un récipient nous permettant de vivre des expériences dans la dualité en tant qu’humain. Un récipient qui souhaite être « habité » par notre conscience élevée, qui aspire à la relation.

Lors d’une de ces visites dans la chambre d’hôpital, mon enseignant spirituel m’a demandé de me mettre en phase avec mon corps physique. Il voulait que je me sente à l’intérieur du corps, que j’entre nettement en contact avec lui. J’en ai ressenti la COMPRESSION, la LOURDEUR et les bornes. Mais j’ai également pris conscience de sa créativité, car il se renouvelait constamment. Il avait des capacités inimaginables, une manière tout à fait propre de communiquer avec moi. On m’a permis de l’explorer, de le laisser (pour la première fois) me raconter ses « histoires ». Après cette expérience extraordinaire a suivi la question la plus importante qu’on m’ait posée dans ma vie :

« Maintenant il t’est permis de prendre une DECISION ! ELLE T’APPARTIENT. Souhaites-tu retourner dans ce/ton corps, ou veux-tu lui dire adieu ici et maintenant. »

Depuis ma perspective actuelle, je ne pense pas que la question portait sur le fait de mourir, de quitter ce monde, mais plutôt sur les enseignements inimaginables, la prise de conscience de la DECISION, la CONNEXION, la CONSÉQUENCE et la VERITE.

On m’a permis de CONSCIEMMENT dire « OUI » à moi-même pour « ETRE humaine » et de retourner à mon corps. On m’a permis de CONSCIEMMENT me refondre en lui, de me reconnecter. Je me suis coulée en ses cellules, ressentant ses frontières et sa densité. J’étais un sentiment gigantesque. Je le percevais exactement tel qu’il était, même s’il était alors loin d’être « parfait ». Je l’ai accepté et tout dans le corps m’emplissait de la plus pure gratitude. Gratitude, qu’il soit encore disponible pour moi, que je puisse rester ICI, gratitude pour cet enseignement indescriptible, GRATITUDE également envers moi-même pour mon courage et ma force. Gratitude surtout pour ma foi inébranlable.

Depuis cette expérience, TOUT est diffèrent. JE SUIS différente ! j’ai changé de but dans la vie. Je ne cherche plus, je ne fais que trouver. Je ne ressens plus de pression, Pas de FALLOIR, de DEVOIR, au lieu de cela un « OUI » inconditionnel à moi-même, à mon MONDE et à la merveilleuse façon dont je suis autorisée à en faire l’expérience.

Cet Expérience indescriptible à TOUT changé !

Site web d’Anke : http://www.anke-evertz.de/

 

Informations générales :

Sexe : Féminin

Date de l’EMI : Septembre 2009

Éléments de l’EMI :

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ? Oui. Evènement mettant la vie en danger, mais pas de mort clinique. Accident dû au feu. Je brûlais et n’avais plus d’air pour respirer.

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ? Totalement agréable

L’expérience a comporté : une décorporation

Vous êtes-vous senti séparée de votre corps ? Oui J’ai entendu ce que les médecins disaient, ce que mes parents ou l’infirmier de l’hôpital m’ont dit. J'ai nettement quitté mon corps et j'existais en dehors de celui-ci.

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal ? Plus conscient(e) et lucide que d’habitude. Tout se produisait en même temps, sans limitation. Je savais TOUT et j’étais PARTOUT simultanément.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au niveau maximum de conscience et de lucidité ? A partir du moment où j’ai quitté mon corps à l’hôpital, jusqu’à ce que je le réintègre.

Vos pensées étaient-elles accélérées ? Incroyablement rapides

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ? Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps. Là-bas, il n’y a aucune notion de temps. Tout se passe simultanément.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude ? Incroyablement plus aiguisés

Pendant l’expérience, votre vue était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? Au cours de l’expérience, j’étais totalement LUCIDE, OUVERTE. Ma compréhension était proche de 100%. Dans la vie quotidienne nous ne sommes conscients que d’environ 0,5% de tout cela.

Pendant l’expérience, votre ouïe était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? Mon ouïe n’était pas ce qui importait le plus, mais je VOYAIS. Je voyais des structures, des plans, nos champs énergétiques, d’autres âmes, des planètes et beaucoup, beaucoup d’autres choses.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient(e) d’évènements se déroulant ailleurs ? Non

Avez-vous traversé un tunnel ? Non

L’expérience a comporté : la présence de personnes décédées

Avez-vous vu un(des) être(s) pendant votre expérience ? Non

Avez-vous rencontré ou perçu la présence d'êtres décédés (ou encore en vie) ? Non

L'expérience a comporté : une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti(e) entouré par une lumière intense ? Une lumière nettement ésotérique ou surnaturelle

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ? Oui C’est très difficile à décrire. Ce pourrait être similaire à du lait qu’on verserait dans un verre d’eau, tandis que quelqu’un tiendrait une lampe très puissante derrière ce verre.

L'expérience a comporté : un paysage ou une ville

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde, surnaturel ? Un monde nettement ésotérique ou surnaturel. Oui, dans un grand nombre d’entre eux.

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ? Amour, liberté et sérénité absolus. Je me sentais intégrée, reliée à tout d’une manière inconnue en tant qu’être humain.

Avez-vous éprouvé une sensation de paix ou de bien-être ? Paix ou bien-être inimaginable

Avez-vous éprouvé un sentiment de joie ? Une joie inimaginable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni(e) avec l'Univers ? Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

L'expérience a comporté : une connaissance ou un dessein spécifique

Avez-vous soudainement eu l'impression de comprendre tout ? Tout sur l'univers. J’ai saisi le sens de nos vies, la conception des relations, la raison des maladies, pourquoi les gens rendent leur vie malheureuse. J’ai eu accès à tous les enseignements que je souhaitais obtenir.

L'expérience a comporté : revoir ma vie

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ? Mon passé a défilé devant moi, hors de mon contrôle. On m’a montré toute ma vie comme dans une sorte de film. Je pouvais plonger dans chaque situation, la stopper et la revivre.

L'expérience a comporté : une connaissance de l’avenir

Est-ce que des scènes de l’avenir vous sont apparues ? Des scènes de mon avenir personnel. J’ai vu qu’il existe plusieurs avenirs possibles, nous avons toujours le choix de celui que nous sélectionnons nous-mêmes.

L'expérience a comporté : une frontière

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique de délimitation ? Indécise. Oui et non… il y avait quelque chose entre les deux.

Êtes-vous arrivé(e) à une frontière ou à un point de non-retour ? J’ai pris la décision consciente et ferme de revenir à la vie. On m’a demandé si je voulais réintégrer mon corps. J’ai appris ce que signifie VRAIMENT habiter le corps et vivre REELLEMENT. J’ai dit « OUI » avec joie !

Dieu, spiritualité et religion :

Quelle importance accordiez-vous à la religion ou la vie spirituelle avant cette expérience ? Très importante pour moi

Quelle-était votre religion avant cette expérience ? Autre ou plusieurs. Aucune orientation religieuse particulière. Je croyais aux causes et leurs effets dans un champ de création. J’avais conscience que tout a un sens dans la vie.

Vos pratiques religieuses ont-elles changé depuis cette expérience ? Oui J’ai pratiqué l’hypnose pour aider les gens afin qu’ils puissent aller EUX-MEMES dans ces mondes. J’ai surtout travaillé sur le subconscient, sur l’égo et ses bulles afin de dissoudre ces dernières.

Quelle importance accordez-vous à votre vie religieuse ou spirituelle après votre expérience ? Très importante pour moi

Quelle-est votre religion maintenant ? Indécise. Aucune religion en particulier. Aujourd’hui je sais que tout est lié, les religions quelles qu’elles soient sont trop restrictives pour moi. Nous sommes tellement davantage que ce qu’une religion peut cerner.

Est-ce que cette expérience comportait des éléments conformes à vos croyances terrestres ? Un contenu totalement conforme aux croyances que j’avais au moment de l’expérience. J’ai reçu la « preuve » de tout ce en quoi je « croyais » auparavant. Maintenant je le sais avec certitude, ainsi que beaucoup, beaucoup d’autres choses.

Vos valeurs et croyances ont-elles changé à la suite de cette expérience ? Oui. Je pense qu’il est très important de raconter ces expériences aux gens, de leur montrer ce que la vie signifie vraiment. Je suis dans l’amour et je peux également continuer à le vivre en tant qu’être humain.

L'expérience a comporté : la présence d’êtres surnaturels

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou d'entendre une voix non identifiable ? J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement ésotérique ou surnaturelle. Une silhouette lumineuse très grande et brillante. Une énergie plutôt masculine, disponible pour moi en tant que professeur. Il m’a montré tout ce qui était important pour moi et ma vie à venir. C’est également lui qui m’a demandé si je voulais réintégrer mon corps.

Avez-vous vu des esprits religieux ou des morts ? Non

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ? Non

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos d'une existence avant la vie de mortel ? Oui. On m’a montré une quantité infinie de scènes de ma propre vie. Je pouvais y plonger, me laisser totalement absorber en elles. J’ai cependant eu la sensation qu’il ne s’agissait pas de vies « antérieures » mais qu’elles se produisaient TOUTES simultanément.

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur un lien ou une unicité dans l’univers ? Oui. Nous ne faisons tous qu’un. Je pouvais m’immerger partout, tout en voyant et ressentant le lien avec moi-même. Chaque pensée que j’avais produisait un effet sur tout.

Croyiez-vous en l'existence de Dieu avant votre expérience ? Existence de Dieu indubitable

Pendant votre expérience, avez-vous acquis des informations sur l'existence de Dieu ? Non

Croyez-vous en l'existence de Dieu à la suite de cette expérience ? Existence de Dieu indubitable

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information particulière à propos de votre dessein ? Oui Mon EMI ne s’est pas produite fortuitement. Elle a été guidée, servant ma prise de conscience du pourquoi de notre naissance ici-bas en tant qu’humains, de la raison pour laquelle nous vivons nos expériences et comment nous pouvons nous en libérer.

Avant cette expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont significatives et importantes ? Significatives et importantes

Durant l'expérience, avez-vous reçu de l'information quant au sens de la vie ? Oui Nous créons tous nos propres peurs et les maintenons « en vie ». Nous sommes enveloppés par une bulle énergétique nous faisant croire que nous serions séparés de l’ensemble de la création qui englobe tout. C’est seulement à cause de cette bulle que nous sommes incapables de ressentir ce lien. Toutes les peurs, les douleurs, les colères et les peines n’existent qu’à l’intérieur de ces bulles.

Croyiez-vous en l’au-delà avant cette expérience ? Existence indubitable de l’au-delà

Croyez-vous en l’au-delà à la suite de cette expérience ? Existence indubitable de l’au-delà. Oui On m’a montré que notre corps redeviendra poussière, tandis que nous serons dans merveilleux état de détachement et de relation. J’ai également fait l’expérience de la façon dont nous choisissons un « nouveau » corps et une « nouvelle » famille afin de renaître.

Aviez-vous peur de la mort avant cette expérience ? Je craignais légèrement la mort

Avez-vous peur de la mort après votre expérience ? Je n’ai pas peur de la mort

Aviez-vous peur de vivre votre vie avant cette expérience ? J’avais très peur de vivre ma vie terrestre

Après cette expérience, aviez-vous peur de vivre ? Je n’avais pas peur de vivre ma vie terrestre

Avant votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Importantes et significatives

A la suite de votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Importantes et significatives

Avez-vous appris comment vivre nos vies ? Oui. Pour nous en tant qu’humains, il est important d’étendre notre vision. Le seul problème consiste à voir au travers des illusions à l’intérieur des bulles, à faire l’expérience de la réalité au-delà de celles-ci. Rien d’autre n’importe.

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos des difficultés, défis et obstacles de la vie ? Oui Nous créons tous nos propres peurs et les maintenons « en vie ». Nous sommes enveloppés par une bulle énergétique nous faisant croire que nous serions séparés de l’ensemble de la création qui englobe tout. C’est seulement à cause de cette bulle que nous sommes incapables de ressentir ce lien. Toutes les peurs, les douleurs, les colères et les peines n’existent qu’à l’intérieur de ces bulles.

Étiez-vous compatissant(e) avant cette expérience ? Très compatissant(e) envers autrui

Durant cette expérience, avez-vous appris quelque chose à propos de l'amour ? Oui En dehors de ces bulles, tout est INCONDITIONNEL. Il existe un amour sans ASPIRATION, sans BUT et sans EVALUATION. Je n’ai jamais ressenti d’amour plus profond.

Etiez-vous compatissant(e) après cette expérience ? Très compatissant(e) envers autrui

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ? De grands changements dans ma vie. Je ne cherche plus. Je suis « ici et maintenant », reconnaissante pour tout. La peur a été totalement annihilée. Je ressens ce lien et je m’aime davantage qu’auparavant.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience ? Oui Je me suis détachée des gens qui n’étaient pas positifs pour moi.

Après l'EMI :

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ? Oui Malheureusement, il n’existe pratiquement aucun mot humain pour cela.

Avec quelle précision vous rappelez-vous de l'expérience en comparaison d'autres événements à l’époque de l'expérience ? Je me souviens plus précisément de l’expérience que d’autres évènements de ma vie à l’époque Beaucoup d’autres expériences ont totalement disparu de ma mémoire, en revanche je me rappelle chaque détail de celles-ci.

A la suite de votre expérience, avez-vous acquis des capacités médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons particuliers que vous n'aviez pas avant ? Oui Je suis devenue voyante, nombre de mes problèmes d’autrefois ont soudainement disparu.

Une ou plusieurs parties de l'expérience sont-elles particulièrement significatives pour vous ? TOUTES. Mes descriptions ne sont toutefois que des mots. A mon avis, il est important que les gens puissent vivre cette EXPERIENCE eux-mêmes !!! Cela leur est nécessaire afin de dissoudre les bulles de l’égo, de découvrir par eux-mêmes ce que j’évoque ici.

Avez-vous déjà raconté cette expérience ? Oui J’en ai fait le récit dans mon site web, j’ai mené des clients dans ces mondes grâce à l’hypnose.

Aviez-vous connaissance des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience ? Oui Et avec l’hypnose je m’étais déjà immergée dans de nombreuses vies antérieures.

Qu'avez-vous pensé de la réalité de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue ? L'expérience était tout à fait réelle Je peux encore me remémorer avec exactitude chaque mot, chaque émotion et chaque prise de conscience. Au cours des semaines et des mois qui ont suivi, tout a pris un sens beaucoup plus large pour moi. Mon corps a guéri bien plus vite et plus complètement que ce à quoi les médecins s’attendaient.

Que pensez-vous de la réalité de l'expérience maintenant ? L'expérience était tout à fait réelle Je peux encore me remémorer avec exactitude chaque mot, chaque émotion et chaque prise de conscience. Au cours des années qui ont suivi, tout a pris un sens beaucoup plus large pour moi. Il s’agit toujours pour moi de la PLUS IMPORTANTE EXPERIENCE de ma vie, du plus grand cadeau.

Est-ce que quelque chose a reproduit une partie de cette expérience à une période de votre vie ? Non