Page d�Accueil � NDERF

EMI de Andy S

Témoignages d’EMI
Partagez votre EMI

TÉMOIGNAGE :

Comme je l'ai déjà affirmé par une réponse antérieure, je subissais une intervention chirurgicale, afin de corriger une série de crises de tachycardie superventriculaire (une sorte d'anormalité sévère des rythmes cardiaques). Au cours de ce procédé, il est prévu que l'on applique des chocs électriques, dans le but d'arrêter le coeur, pour le remettre en rythme par la suite. L'anesthésique n'est pas si fort qu'à l'ordinaire, sinon cela porterait des conséquences aux rythmes cardiaques. Pendant 6 heures passées d'intervention j'étais sous l'influence d'un calmant peu fort: parfois je perdais connaissance, mais malheureusement les drogues ne provoquaient à aucun moment l'inconscience complète; du coup j'étais à la dérive, perdant et retrouvant  la conscience à nombreuses reprises, jusqu'à la fin de l'opération. A un moment donné, j'ai retrouvé connaissance et j'ai supplié l'infirmière qu'elle me donne de l'eau; je me débattais avec la panique. J'avais l'impression que jamais je n'avais eu la gorge si desséchée, je n'en parvenais pas à respirer, littéralement, il me semble.  L'on vous fait des tests cardiaques, tâchant de stresser le coeur en vous imposant des couvertures à une épaisseur de 30 cm, des couvertures réchauffées. C'est alors que l'on vous fait une piqûre excitant le coeur, une sorte d'adrénaline, je crois.  Je me rappelle que le docteur m'a dit après coup qu'ils ont pu faire battre mon coeur jusqu'à 250 à la minute!  Quand je fais le rapport avec le niveau le plus élevé que j'avais atteint sur le tapis roulant, à savoir 190 à la minute, au réglage le plus haut, c'est un niveau étonnamment élevé.  Du reste, ils appliquaient un courant électrique à intervalles, pour choquer le coeur. C'était atroce, ils accomplissaient cela au moyen de tiges insérées aux artères de mon cou et de mon aine. On m'a brûlé le coeur 32 fois sur un point qui mesure la largeur d'une pièce de 20 centimes à peu près, et à chaque fois on reprenait les tests qui accélérait le rythme cardiaque, dans le but d'anéantir les voies musculaires anormales sur la surface du coeur, lesquelles amorcent les rythmes anormaux. J'ai l'impression que c'est vers la fin de ce procédé que mon expérience a eu lieu.
 

Je me souviens d'avoir repris connaissance, pour entendre une conversation quelconque au fond, sans être certain de ce qu'on disait, car j'étais de nouveau sous les couvertures, j'en brûlais, démesurément assoiffé, le coeur battant comme pour sauter de ma poitrine, à cause des drogues administrées à cet effet. J'entends quelqu'un dans la salle qui crie à l'infirmière qu'elle me fasse une piqûre pour rétablir un rythme normal. C'est alors que les battements ont cessé, je n'ai plus beaucoup de souvenirs de ce monde à partir de ce moment-là. Un cri, puis une nuit noire, totalement noire.


Au début, je n'en étais pas conscient, mais après un moment je ressentissais la solitude, l'isolement, la froideur de l'obscurité. Je ne saurais dire combien de temps cela a duré, car le passage du temps ne semblait pas y avoir de portée, mais plus tard j'ai ressenti une chaleur, et une lumière qui n'était pas tant visible que palpable, et qui devenait de plus en plus brillante et intense, jusqu'à combler mon être tout à fait. Elle était très brillante, d'une blancheur parfaite et fraîche, et elle s'adressait à moi, mais sans paroles. La lumière me comblait, elle et moi ne faisaient qu'un, et quand elle parlait c'était comme si je comprenais la lumière même, non pas des paroles.  Elle était perceptible, aussi, mais pas comme un soleil chaud se perçoit, on ne percevait que la lumière. Je ne sais pour combien de temps cela a duré, puis elle est partie. Je me souviens d'être repoussé dans le noir, dans le froid, pour un certain temps.


Puis tout d'un coup j'ai été conscient de chocs énormes qui me traversaient le corps comme ils me choquaient sur la table avec des contacts capitonnés, attachés à mon dos à cette intention de réanimation en cas de défaillance cardiaque. Il me semble que l'ai essayé de regarder l'infirmière et de dire quelquechose, et c'est tout ce que je me rappelle du moment. Ils m'ont injecté encore des drogues, et je me souviens d'avoir repris connaissance à l'hôpital avec un but clair, je savais ce que j'allais faire.  La lumière m'a comblé d'une vision de ce qu'elle voulait que je communique à autrui. J'ai passé l'année suivante à écrire un livre intitulé «The Ithon».  Il est parfois difficile pour moi de croire que je l'ai écrit, parfois j'en ai peur. Plus longtemps je reste dans ce monde plus je redoute la tâche mondaine que m'a imposée cette lumière qui maintenant me parait si éloignée.


Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots?
Incertain

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie? Oui
 

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Il faisait noir pendant très longtemps, puis je suis arrivé à une lumière et une sensation de calme. C'est là que j'ai entendu les voix.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours? Plus de conscience et de lucidité que d'habitude

If your highest level of consciousness and alertness during the experience was different from your normal every day consciousness and alertness, please explain: Une sensation de paix, de compréhension de mon but dans la vie, m'a traversé le corps entier.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours? Oui, je percevais la lumière d'une façon palpable, plutôt que de la voir.

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?  Oui, c'est comme si la lumière me parlait, et moi j'entendais la lumière, non pas des mots mais la lumière même. Je la comprenais.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience? Au commencement, j'errais dans l'obscurité, seul, terriblement seul, puis la lumière est survenue et je ressentais calme et paix avant tout.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé? Non

Avez-vous vu une lumière? Oui, la lumière m'a parlé, je ressentais la lumière.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres? Incertain. Rien que la lumière qui était plus que lumière. C'est très difficile à décrire.


Avez-vous revu des évènements passés de votre vie? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?
Incertain. J'ai écrit un livre, fondé sur ce que m'a communiqué la lumière. De moi seul je ne pourrais jamais écrire de telles choses, cela me venait d'une source extérieure.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps? Oui, le temps me paraissait transcendant.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui, j'ai écrit un livre inspiré par la lumière, intitulé «The Ithon». Par moments je suis effrayé par ce que j'ai écrit, mais si je me fie en esprit à cette lumière, je retrouve la paix.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation? Non

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ? Incertain. Oui et non, j'ai eu conscience de la structure des événements, mais sans les détails.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?  Oui, j'arrive à écrire ce que je n'aurais jamais pu écrire. Quand j'écris, c'est absolument clair ce qui va être.


Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui, la réception en a été favorable, mais parfois je rencontre une réaction hostile.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Non

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu L'expérience était certainement réelle.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ? Mon esprit a été imbu de la lumière, et cela endure d'une manière très réduite. Je voudrais y retourner en visite. Plus longtemps j'en suis séparé, plus elle me semble éloignée.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience: L'expérience était certainement réelle.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Incertain. En quelque sorte, pour ceux qui sont en termes d'intimité.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui, je suis devenu Ithonian

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ?
Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui