Page d�Accueil � NDERF

EMI d'Andrew J.

Témoignages d’EMI
Partagez votre EMI

Mis en forme pour raison de clarté par Judy Shea le 10/07/11 

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

Veuillez noter que la période de l’expérience est fournie approximativement, je suis en effet incertain concernant les heures ou les dates. Je n’ai en fait pas été physiquement conscient durant trois jours à cause de l’accident. On m’a dit que je suis mort sur la table d’opération pendant trois minutes lors de l’opération au cerveau, il fallait remédier à des lésions de la tête qui mettaient ma vie en danger.

Durant cette période, veuillez noter que jusqu’à ce que je me réveille dans le monde réel, je n’ai pas su ce qu’il était advenu de mon corps physique.

J’ai vu la lumière et je l’ai suivie. Les gens disent de ne pas suivre la lumière, mais en fait on n’a pas vraiment le choix. Soit on suit la lumière, soit on reste bloqué sur place jusqu’à ce qu’on se réveille… si on se réveille. Je l’ai donc suivie. J’ai émergé quelque part devant les portes du paradis. J’ai marché jusqu’à l’ange le plus proche, je n’avais même pas fini d’énoncer mon nom qu’il m’a simplement dit en souriant : « Suis-moi, Il veut te parler. ». Je l’ai donc suivi. Nous avons franchi les portes et j’ai directement été conduit jusqu’à la salle où se trouvait le Seigneur. Je me suis assis de l’autre côté de Son bureau et nous avons commencé à discuter. Le bureau était totalement  vide.

A ce jour, je ne peux me souvenir en totalité de ce dont nous avons parlé… mais j’ai la sensation qu’il s’agissait d’une longue conversation, semblable à celle entre deux amis. Je me rappelle toutefois de certaines parties, en particulier quand Il m’a carrément dit que je n’allais pas me souvenir de nombreuses choses dont nous avions discuté. Ce dont je me souviens était situé au milieu de la conversation. Gardez à l’esprit qu’à ce moment-là j’ignorais que mon père était mort dans l’accident que nous venions de subir. Nous étions en chemin pour aller déjeuner, comme d’ habitude c’est lui qui conduisait.

Je me rappelle que le Seigneur m’a dit : « Ne t’inquiète pas, tu ne seras pas retenu ici. Je ne souhaite pas te faire revenir chez toi maintenant car il te reste beaucoup à vivre ! ». C’était en réponse à ma question : « Suis-je vraiment « mort » à ma vie en bas ? ». Le Seigneur a ensuite souri et mon père est arrivé, grimaçant un sourire tandis qu’il allait se placer à côté du Seigneur. C’était son habituel sourire espiègle, « énigmatique », celui-là exprimait également une grande fierté.

Mon père a simplement dit : « Je suis chez moi. ». Ce à quoi j’ai répondu : « Tu vas manquer à Daniel, tout comme à moi. ». Daniel est mon frère cadet, il avait 17 ans à l’époque de l’accident. Mon père a juste répliqué : « Prends soin de lui tant que tu le peux encore. ». J’ai répondu que j’allais bien-sûr le faire.

Le Seigneur a dit alors : « Ton père m’a parlé précédemment, il ne souhaitait pas que tu meures. J’ai accédé à sa demande. ». J’ai conversé plus avant avec le Seigneur et mon père. Je ne parviens pas à me souvenir de cette partie, mais j’ai confusément le sentiment que nous ne faisions qu’en reparler, que tous deux me consolaient. Mes souvenirs reprennent au moment où j’ai exprimé mon impatience de retourner à la vie. Je crois avoir dit : « Bon, je voudrais redescendre pour m’occuper de Daniel. ». En guise d’adieux, j’ai étreint mon père et le Seigneur. Je m’en rappelle bien, car lorsque j’ai serré le Seigneur contre moi tandis que j’étais transporté sur le chemin du retour, Il m’a murmuré à l’oreille : « Tu ne vas pas te souvenir de tout ce dont nous avons parlé, mais ne t’inquiète pas, lorsque le temps sera venu tu te rappelleras ce qu’il t’est nécessaire de savoir dans la vie. Et lorsque tu franchiras à nouveau le seuil du paradis, tu te souviendras de tout. ». 

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience une situation mettait-elle votre vie en danger ? Oui. Blessure à la tête.

A quel moment de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Je ne sais pas. Physiquement parlant, je n’étais pas là. Spirituellement, j’étais normalement conscient.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Moins conscient et lucide que d’habitude.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de la vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Oui. Au paradis je ne portais pas de lunettes. Elles ne faisaient tout simplement pas partie de ma personne, je voyais avec netteté, je n’ai donc pas pensé à les chercher.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de l’audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Oui. Plus affûtée que d’habitude au paradis, j’entendais les voix de tous ceux que je croisais : personnes, anges et autres êtres du paradis, peu importe leur éloignement. Si je les voyais nettement, alors j’entendais clairement leur voix (sauf s’ils murmuraient ou s’ils s’efforçaient de rester silencieux).

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui.

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? Tout le spectre, comme d’habitude. Globalement, j’étais incroyablement heureux d’être au paradis et de voir mon père.

Etes-vous passé(e) dans un espace clos ou avez-vous traversé un tunnel ? Indécis. Au début j’ai vu un point de lumière qui semblait éloigné. J’ai marché dans sa direction, sa luminosité et sa taille ont augmenté jusqu’à m’englober totalement.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Petite au début, comme si elle était loin. Je l’ai suivie et elle a grandi, m’enveloppant tandis que je marchais dans sa direction. La marche n’a pas été tellement longue.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. J’ai rencontré :

Le Seigneur

Mon père

Un ange qui m’a mené à l’endroit où se trouvaient le Seigneur et mon père.

Concernant ce qu’on m’a communiqué, voir le récit de mon expérience.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Oui. Tandis que le Seigneur me ramenait à ma vie, j’ai bénéficié d’une sorte de spectacle d’évènements passés. Rien que je ne connaissais déjà. Ce n’était pas du genre ma-vie-défilant-en-un-éclair d’une façon chaotique, c’était plutôt comme si tout avait été projeté devant moi à vitesse normale, comme dans un film. Il ne s’agissait pas de ma vie ENTIERE, non, mais plutôt des passages concernant des expériences significatives, la façon dont je les avais traversées lorsqu’elles s’étaient déroulées. Rien de neuf.

Pendant votre expérience, avez-vous observé ou entendu quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui ait pu être vérifié par la suite ? Oui. J’ai appris que mon père est mort dans l’accident. C’est la première question que j’ai posée à un des membres de ma famille quand celle-ci m’a rendu visite. Ma famille est restée évasive sur le sujet, mais à l’instant même où je me suis réveillé de la sédation, je savais qu’il était mort.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Oui. J’ai visité le paradis. Voir mon récit de l’évènement. C’était un TRES bel endroit, mais je ne m’en souviens pas en totalité.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Le temps ne s’écoulait certainement pas comme dans la vie. Je ne sais pas si au paradis il était arrêté ou s’il allait plus vite.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Cela correspond exactement aux termes de votre question. J’avais le sentiment de posséder un savoir particulier qui m’est inaccessible maintenant. J’ai l’impression que je n’aurais de toute façon pas été autorisé à le partager totalement, mais si on me le demande directement, je veux bien dévoiler ce qu’il m’est possible de divulguer. Pour le moment, j’ignore ce qui m’a été enseigné alors que je parlais avec le Seigneur Lui-même, si ce n’est que je vais seulement m’en souvenir lorsque le temps sera venu.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. Capacité de voir quand le temps s’écoule plus ou moins vite que le flux normal.

Je possède quelques autres dons mais je ne souhaite tout simplement pas en divulguer la nature. On les méjugerait et le Seigneur m’a mis en garde contre le fait de dévoiler ces dons à quiconque ne les possédant pas (à toute personne dont je ne pourrais personnellement déceler qu’elle possède le même genre de Dons accordés par le Seigneur).

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Moins de six semaines après être sorti de l’hôpital, j’en ai parlé à ma tante chez qui j’habitais à l’époque. Bien-sûr la  version que je lui ai racontée était « mise en forme » afin de la résumer. Ma tante n’a pas semblé me prendre au sérieux. Elle est même allée jusqu’à sous-entendre que j’avais inventé. J’ai réfuté sans ma politesse habituelle (dans ma réplique je n’ai pas été incorrect, mais je n’ai pas été poli non-plus). Je n’en ai plus reparlé avec elle, je ne le ferai que si elle me repose la question directement.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Indécis. Je savais que les EMI arrivaient à certaines personnes. Je ne crois pas que savoir cela ait influencé mon expérience.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : Peu après qu’elle ait eu lieu j’ai pensé que l’expérience était « probablement réelle », pour la simple raison qu’à l’époque je me concentrais sur ma guérison et non sur le fait que mon expérience ait été réelle. Par ailleurs, je prenais en compte le fait que je venais de subir une blessure au cerveau, je voulais attendre jusqu’à ce que j’aie confiance dans le fonctionnement sain de mon intellect. Il a fallu environ 3-4 mois.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? Voir mon père et le Seigneur au paradis a été le plus significatif. Pourquoi ne serait-ce pas le cas ? Je ne pense pas que de nombreuses personnes aient vécu cette expérience.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : Maintenant je considère mon expérience comme « Tout à fait réelle ». Elle était forcément réelle. Je me souviens de nombreux éléments de la conversation entre mon père, moi et le Seigneur, ils correspondent parfaitement à ce que je sais. Je ne vais pas entrer dans les détails car ils sont personnels et je les considère de moindre importance.

 Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Non

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Non

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances en ont-ils reproduit une partie ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui